Publié il y a 1 mois - Mise à jour le 11.04.2024 - Corentin Corger et Louis Valat - 4 min  - vu 3613 fois

LA MINUTE SPORT L'actualité sportive de ce jeudi 11 avril 2024

rani assaf nîmes olympique

Rani Assaf, président du Nîmes Olympique 

- Romain Cura

Après "Où est Charlie ?", où est Rani ? 

Nîmes Olympique 

Où es-tu Rani ? Encore plus cette saison, où il n'a assisté à aucune rencontre aux Antonins, c'est loin de Nîmes que Rani Assaf préside Nîmes Olympique. Et même s'il a confié les clés du sportif à Sébastien Larcier, c'est en lien avec l'actionnaire majoritaire que la décision a été prise d'écarter Frédéric Bompard. Et Rani Assaf a ensuite validé le choix de la nomination d'Adil Hermach pour tenter de maintenir Nîmes Olympique en National. Un maintien ou non qui peut avoir un impact sur l'avenir du club. Mais, selon nos informations, l'ancien directeur technique de Free ne serait pas forcément enclin à se séparer du club car il porte beaucoup d'espoir sur le recours engagé contre le refus de permis de construire du nouveau stade des Costières. Parmi les arguments avancés de contestation, la décision de la Cnac (Commission nationale d'aménagement commercial) qui serait considérée comme "illégale". La décision du tribunal administratif devrait intervenir prochainement. Preuve que Rani Assaf croit toujours en son projet de nouveau quartier et nouveau stade à 250 millions d'euros pour lequel il a déjà investi de l'argent, mais surtout beaucoup de temps ces dernières années. Une détermination qui peut se comprendre mais pour pas que ses détracteurs croient définitivement que seul le projet l'immobilier l'intéresse, le président nîmois aurait tout intérêt à revenir au stade et ce dès vendredi face à Versailles pour montrer son soutien aux joueurs et à son nouveau coach qui a demandé à tous les amoureux du club de se rendre aux Antonins. 

OAC

Oac
Alès n'a plus le choix • Photo OAC

Le match de la dernière chance ? Chaque semaine, la situation de l'Olympique Alès en Cévennes en National 2 devient de plus en plus précaire, avec une série de revers depuis leur dernière victoire en championnat le 7 octobre 2023. La dernière défaite en date, 2-0 face à Jura Sud la semaine dernière, a encore davantage détérioré cette situation. Pour le compte de la 22e journée, ce samedi 13 avril, c'est une ultime chance pour l'OAC de retrouver espoir. Si la formation alésienne s'incline ou fait match nul contre Toulon, si Andrézieux bat Chamalières et que Fréjus remporte également son match à domicile contre Jura Sud, alors l'OAC sera officiellement relégué en National 3. Même dans le scénario où Andrézieux et Fréjus ne parviennent pas à remporter leurs matchs et les coéquipiers de Djabou subissent une nouvelle défaite, les espoirs de maintien resteraient ténus. Les huitième et neuvième places de la poule A de N2 sembleraient malgré tout hors de portée, renforçant ainsi la perspective d'une relégation logique en National 3. La rencontre entre Alès (13e) et Toulon (7e), une équipe qui lutte de son côté, pour ne pas basculer dans la zone de relégation, aura lieu samedi à 18h30.

USAM Nîmes Gard

La bascule. Grâce à sa bonne série de trois victoires consécutives, l’USAM Nîmes Gard, sixième, est revenue à hauteur du top 5 et compte le même nombre de points que le cinquième Limoges (26). À sept matchs de la fin, Nîmes a l’occasion de basculer du bon côté avec ce déplacement demain à 20 heures à Chambéry (24e journée). En cas de succès au Phare, les Gardois mettraient les Savoyards à cinq points. D'autant plus que Chambéry reste sur deux matchs sans victoire en Starligue dont un match nul à Ivry. L’occasion pour les coéquipiers de Julien Rebichon d’en profiter et de poursuivre cette dynamique avant de se déplacer à Dunkerque et recevoir Chartres puis Ivry. Surtout que la fin de saison sera relevée avec deux déplacements à Paris et Nantes, entrecoupée de la réception de Limoges. Pour cette rencontre, Yann Balmossière a reconduit le même groupe vainqueur de Dijon avec le jeune gardien Marius del Blanco qui remplace Demaille, touché au coude. Sissoko, Kamtchop-Baril et Lou Derisbourg sont les autres absents usamistes. Match à suivre en direct commenté, ce vendredi à 20 heures, sur Objectif Gard.

Arc Club Nîmois

Baptiste Addis. • Photo : ACN

Reprise du Championnat. Après le titre de Champion de France 2023 pour les garçons et celui de vice-champion pour les filles, l'Arc Club de Nîmes démarre le championnat de D1 2024 ce week-end. Pour cette première rencontre à Riom (Puy-de-Dôme), le club peut compter sur deux prétendants à la sélection olympique. L'objectif du club cette année est de rester champion chez les garçons et de jouer le titre chez les filles pour rafler un doublé. Trente rencontres sont au programme en D1 « aller/retour » avant les 1/2 finales et la finale. Pour atteindre le carré final, il faudra, « au moins, 22 victoires sur 30 matchs », estime Olivier Grillat, directeur technique de l'ACN. L'objectif des deux équipes nîmoises masculine et féminine est de remporter six victoires sur les sept matchs programmés pour la première journée de championnat qui se tient ce week-end, les 13 et 14 avril. Les deux équipes pourront compter sur Victoria Sébastian et Baptiste Addis. Cette manche de D1 ayant en effet été intégrée à leur préparation olympique.  

Course automobile

course de cote bagnols sabran
La course de côte de Bagnols Sabran. • Photo Marie Meunier

50e édition ! Du 12 au 14 avril, la célèbre course de côte de Saint-Jean-du-Gard célèbre son demi-siècle d'existence. Le Col Saint-Pierre, qui accueille depuis plus de 50 ans l'élite de la discipline à Saint-Jean-du-Gard, adopte ce week-end un format "coupe d'Europe" plutôt que le traditionnel "championnat d'Europe de la montagne". Cette modification de format s'explique par un chevauchement avec le championnat d'Italie, ce qui réduit le nombre de pilotes participants. “Seulement une quinzaine de pilotes sont inscrits cette année au niveau européen, comparé à une quarantaine lors des éditions précédentes”, comme l'explique Frédéric Rossel, président de l'ASA Alès. Depuis huit années consécutives, le parcours, situé sur la route de la Corniche des Cévennes, mesure 5 080 mètres, et c’est le pilote italien Christian Merli, vainqueur de l'édition précédente, qui détient le record absolu de la montée. Les vérifications techniques auront lieu vendredi à Saint-Jean-du-Gard, de 9h30 à midi et de 14h à 19h. Les essais chronométrés se dérouleront samedi à partir de 8h, suivis d'une première montée de course à 16h30. Enfin, dimanche, seules deux montées de course sont prévues, à partir de 9h et de 12h30. Le classement final sera établi en fonction des deux meilleures montées sur les trois. Une réglementation européenne et française, pour "éviter que si changement de météo il y a, les pilotes ne puissent pas rouler.”  En plus des véhicules modernes, une trentaine de véhicules historiques seront également en lice. Le prix d'entrée est fixé à 15 euros par jour ou à un forfait de 20 euros pour le week-end, avec une entrée gratuite pour les moins de 12 ans.

Corentin Corger et Louis Valat

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio