Actualités
Publié il y a 3 ans - Mise à jour le 04.03.2019 - thierry-allard - 3 min  - vu 2245 fois

LAUDUN-L’ARDOISE Piscine municipale : Yves Cazorla écrit au président Macron, qui lui répond

Le maire de Laudun-l'Ardoise Yves Cazorla (Photo d'archives : Thierry Allard / Objectif Gard)

« Je considère qu’un élu ne doit pas rester assis dans son siège, je voulais porter cette affaire au plus haut niveau pour être entendu » : le maire de Laudun-l’Ardoise Yves Cazorla remue ciel et terre pour sauver sa piscine municipale, et a donc sollicité rien de moins que le président de la République Emmanuel Macron.

Invité au congrès des maires, puis à l’Élysée avec 2000 autres édiles le 21 novembre dernier, Yves Cazorla parvient à s’entretenir avec le président. « Je lui ai parlé de la piscine, qu’on ne pouvait pas la laisser comme ça. Je lui ai laissé ma carte, puis j’ai reçu un mail de l’Élysée, et je leur ai envoyé une lettre de quatre pages », poursuit le maire. Dans un courrier daté du 1er février dernier, le président de la République écrit avoir « pris connaissance du courrier » d’Yves Cazorla, et avoir « pris note avec attention des préoccupations que vous souhaitez ma rappeler au sujet de la piscine municipale de votre commune, dont la fermeture pour des raisons de sécurité porte préjudice aux habitants de votre intercommunalité. » Et le président d’affirmer avoir demandé que cette intervention « soit signalée au préfet du Gard, qui vous tiendra directement informé de la suite qui sera réservée à votre démarche. »

Par ailleurs, Yves Cazorla a toqué à une autre porte pour tenter de sauver la piscine : celle de la Fédération française de natation. « J’ai contacté Céline Couderc (titrée aux championnats d’Europe de 2004 et 2006 et ancienne membre de l’équipe de France de natation, ancienne du Laudun-l’Ardoise Aquatique Club, ndlr) qui a plaidé notre cause auprès de la FFN », explique le maire.

Après une rencontre avec les dirigeants de la fédération, ces derniers ont décidé d’écrire une lettre à la ministre des Sports, Roxana Maracineanu. Dans ce courrier, le président de la FFN, Gilles Sezionale, affirme que la fédération « ne peut que soutenir une opération qui permettrait à ce territoire de retrouver un outil de pratique essentiel aux publics scolaires, tout en relançant l’activité du Laudun-l’Ardoise Aquatique Club. » Le président de la FFN estime également qu’il est « nécessaire de rétablir un équilibre de fonctionnement entre les différentes puissances publiques, qui pourrait par exemple pendre la forme d’une Société publique locale. »

Le tout alors que l’Agglo du Gard rhodanien a toujours refusé de reprendre l’équipement, dont l’état nécessite de lourds travaux, et dont l’exploitation est notoirement déficitaire. Il n’en reste pas moins qu’Yves Cazorla a « envie de (se) battre là dessus. Je suis convaincu que c’est utile, qu’il faut la sauver, cette piscine. » Mais il le sait, « on ne pourra pas y arriver tout seuls », et en appelle à un large tour de table pour ressusciter un équipement fermé depuis la fin de l’été dernier.

Il faut dire que dans le contexte budgétaire tendu qui est celui de sa commune, « nous ne pouvons plus entretenir ces équipements (la piscine et le Forum voisin, ndlr) tout seuls, nous risquons de perdre des équipements », prévient le maire, qui a dû se résoudre à arrêter de proposer la gratuité du Forum pour certains événements, par exemple. « Le Forum n’en est pas au point de la piscine, mais tôt ou tard il faudra se poser des questions », poursuit-il.

En attendant, s’il est conscient que rien n’est fait quant au sort de la piscine, ces courriers lui donnent un peu de baume au cœur : « ça nous donne de l’espoir d’y arriver. » C’est un début.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais