Actualités
Publié il y a 5 mois - Mise à jour le 14.06.2022 - stephanie-marin - 2 min  - vu 332 fois

L'IMAGE DU JOUR La péniche Chopine passe l'écluse de Nourriguier, direction Beaucaire

La péniche Chopine a quitté le port de Vallabrègues ce mardi matin et a passé l'écluse de Nourriguier vers 15h30. (Photo : S.Ma/Objectif Gard)

Amarrée depuis un an au port de Vallabrègues, la péniche Chopine a "levé les voiles" ce mardi, direction Beaucaire.

Il y a plus d'un an déjà, Dominique Roussy avait en tête de rejoindre le port de Beaucaire à bord de sa péniche baptisée Chopine. Un bateau de 38,5m de long et 5m de large sur lequel elle a travaillé pendant plusieurs mois pour lui donner une seconde jeunesse. Au même moment où elle quittait le Nord de la France pour rejoindre le Sud, l'opérateur Voies navigables de France prenait la décision de condamner provisoirement l'écluse de Nourriguier suite à l'observation d'une avarie sur l'une de ses portes. C'était en janvier 2020, la réouverture de l'ouvrage vieux de plus de 100 ans, a eu lieu à la fin du mois de mai 2022.

Dominique Roussy est aussi auteure d'autobiographies. (Photo : S.Ma/Objectif Gard)

Ne pouvant rejoindre le port de Beaucaire, la plaisancière originaire de Suisse a donc amarré à la halte nautique de Vallabrègues, en attendant la fin des travaux de réhabilitation et de modernisation de l'écluse de Nourriguier. Le feu vert donné, Dominique n'a pas tardé à "lever les voiles". C'était ce mardi 14 juin au matin. "Je suis partie vers 9h. C'était beau, mais qu'est-ce qu'il fait chaud !", a-t-elle commenté alors que sa péniche passait l'ouvrage tout automatisé précité. Et ça n'a pas été une mince affaire, "pourquoi les bollards sont-ils si loin du bord", a-t-elle lâché inquiète de ne pouvoir y accrocher sa corde. Il lui aura fallu un petit coup de main pour y arriver.

Dominique a embarqué des amis avec elle pour faire ce voyage en péniche entre Vallabrègues et Beaucaire. (Photo : S.Ma/Objectif Gard)

Et la même de poursuivre : "À Vallabrègues il y avait trop de vent, ça n'était pas possible. De toute façon, Beaucaire était au départ mon premier choix." Dominique trouve à ce port plusieurs avantages dont la proximité du centre-ville en tête de liste. Comme elle le faisait sur le Rhône, la plaisancière proposera sur le Canal du Rhône à Sète et à bord de sa péniche, une très belle chambre d'hôtes. "Située à l'arrière du bateau, elle est tout fait indépendante avec une salle d'eau et une kitchenette", précise-t-elle. Pour en savoir plus sur la Chopine, cliquez ici.

Stéphanie Marin

 

Stéphanie Marin

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais