Publié il y a 2 mois - Mise à jour le 20.02.2024 - Lïana Delgado - 3 min  - vu 1874 fois

L’INTERVIEW Benoît Goiset, organisateur du NUT : "Une dame m'a pris dans ses bras et a pleuré"

Archive

Ce dimanche 18 février a eu lieu la neuvième édition du Nîmes Urban Trail. L'organisateur Benoît Goiset revient sur les faits marquants de l'événement et se projette sur l’année prochaine.  

Objectif Gard : Comment s’est déroulée cette édition 2024 ?

Benoît Goiset : Pour commencer, ce Nîmes Urban Trail neuvième édition était un vrai pari. Nous avons augmenté de manière très importante le nombre de participants. Ils étaient près de 30% de plus que l’année dernière. Cette année, nous avons fini à quasiment 9 100 inscrits en bloquant les inscriptions plusieurs semaines à l’avance sur tous les formats. Nous étions archi pleins. La particularité du NUT c’est son contenu, 30 sites emblématiques de Nîmes étaient traversés. Historiquement, le NUT c’est la version revisitée de la journée du patrimoine, basket au pied. Une douzaine de nouveaux sites étaient au programme et notre pari c'était que tout se passe bien sur le terrain.

Plus de 9 000 participants, cela nécessite une lourde organisation. Avez-vous rencontré des problèmes dans la gestion des flux ? 

L’un des enjeux principaux, c’était effectivement la gestion des flux. Nous ne courons pas sur de grands boulevards comme pour un marathon. Ce qui fait le charme et la spécificité de cet évènement c’est de traverser des sites plus insolites les uns que les autres avec des passages étroits ou bien des escaliers. Le risque c’est d’avoir des bouchons. Par le passé, nous avions eu parfois des ralentissements voire des embouteillages. À force de faire, on apprend et on corrige. Mais, quand on augmente le nombre de participants, on se met en difficulté. Nous avons testé un nouveau dispositif en faisant des calculs de flux assez précis, c’était un long travail en amont. Nous sommes très contents des résultats délivrés car malgré le nombre de participants, nous n'avons jamais eu une édition aussi fluide. Tout s’est très bien passé. C’est notre plus belle satisfaction.

|Lire aussi : Le grand neuf pour le NUT 2024

Quels ont été les retours des participants et des Nîmois ?

L’ambiance était excellente. Nous avions l’impression que chaque site mettait l’ambiance pour montrer combien on sait être accueillant à Nîmes. Tous les retours des participants depuis hier sont positifs, nous n'avons reçu aucun commentaire négatif. Les gens sont ravis. Ce qui a été le plus apprécié par les participants ont été les traversées des ehpad, trois étaient au programme. C’étaient de belles rencontres avec les personnes âgées qui ne voient pas d’autres personnes dans l’année que leur famille ou le personnel médical des établissements. D’un seul coup, ils ont vu plus de 9 000 personnes passées devant eux. Les résidents et les équipes des établissements ont mis une énergie folle pour accueillir et encourager les coureurs. Voir des participants aussi ravis à l'arrivée et qui nous délivre autant de messages positifs, c’est super. Par exemple, un coureur nommé Julien nous a envoyé un message sur Instagram tout à l’heure pour nous féliciter.

"C’est une belle aventure humaine, sportive et culturelle"

Justement, est-ce qu'il y a une anecdote particulière que vous retenez de cette édition 2024 ?

Sur la ligne d’arrivée, une dame m’a demandé où était l’organisateur. Je lui ai expliqué que je faisais parti de l’organisation, et elle m’a dit : “je peux vous prendre dans les bras”. Puis, elle s'est mise à pleurer. Elle a ajouté : “merci de nous faire vivre autant d'émotions. La traversée des ehpad m’a embué les yeux tellement que c’était beau et fort”. Évidemment quand je vois ces retours, je suis très heureux. C’est une belle aventure humaine, sportive et culturelle.

En 2025, le NUT fêtera ses dix ans. Quelles seront les nouveautés ?

D’abord, il fallait valider cette mécanique des flux que nous avions mis en place pour 2024. Finalement, cette organisation a très bien marché, même au-delà de nos espérances. Donc oui, nous avons à coeur de faire une édition 2025 qui surprend. Nous travaillerons avec la ville de Nîmes dans les prochaines semaines. On va marquer le coup pour les 10 ans du NUT. Puis, nous avons envie d’imposer Nîmes comme l'événement référent dans le domaine du trail en France. Nous avons tout pour, grâce au patrimoine de la ville. Maintenant, tous les acteurs de Nîmes sont investis dans l'événement. Tous ceux qui font bouger et vivre la ville sont au rendez-vous. Puis, dès hier nous avons reçu des messages pour des sites qui se portent déjà candidat pour l’année prochaine. Nous allons encore innover et continuer à surprendre les candidats dans le contenu et dans le format proposé.

Lïana Delgado

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio