Actualités
Publié il y a 8 mois - Mise à jour le 25.03.2022 - pierre-havez - 1 min  - vu 1709 fois

MARGUERITTES Le braqueur du bureau tabac avait cassé son bracelet électronique

Photo d'illustration

L’un des deux suspects du braquage d’un bureau de tabac de Marguerittes, mardi 22 mars, est déferré, ce matin, devant un juge nîmois.

Malgré ses dénégations en garde-à-vue, une information judiciaire est ouverte contre lui pour vol à main armé. Déjà condamné pour un premier vol à main armé, à Toulouse, ce jeune Toulousain de 20 ans avait été placé sous bracelet électronique. Mais il était recherché sous mandat d’arrêt d’un juge d’application des peines après avoir cassé son bracelet.

Le suspect avait été interpellé par la BAC grâce à la diffusion de son signalement, le lendemain du braquage du bureau de tabac, en fin de matinée. Avec un complice, ils avaient dérobé le contenu du tiroir-caisse, sous la menace d’un pistolet d’alarme qui a été retrouvé sur le jeune toulousain lors de son interpellation. Les deux braqueurs portaient des masques chirurgicaux lors de l’attaque. Le deuxième homme, qui a été identifié, est toujours en fuite.

Pierre Havez

Pierre Havez

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais