Actualités
Publié il y a 7 ans - Mise à jour le 05.02.2015 - coralie-mollaret - 1 min  - vu 126 fois

NÎMES Alary débloque des fonds européens : « Père Noël de février » pour Proust

Franck Proust. Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.

Mardi, l’ex-président du conseil général du Gard, aujourd’hui à la tête de la région, s'est dit prêt à financer des projets pour la ZUP avec les fonds sonnants et trébuchants de l’Union européenne. Le 20 février en séance publique, les élus régionaux seront appelés à débloquer 23 millions de fonds européens (Feder – politique de la ville).

Cette annonce n'a pas laissé Franck Proust, député européen et premier adjoint à la ville de Nîmes, indifférent : "deux mois avant les élections départementales, voilà le timing trouvé par Damien Alary pour sortir de sa hotte des fonds européens pour les quartiers nîmois. Voilà une annonce qui tombe à pic". Au-delà des bisbilles politiques, le Nîmois se réjouit de cette nouvelle et rappelle son travail au Parlement européen :  "Ce combat nous a permis de nous voir attribué une enveloppe de près de 1.2 milliards d'euros sur la période 2014-2020. (…) Je souhaite désormais que les financements soient débloqués au plus vite".

D'ailleurs, si Damien Alary est en manque de projets pour dépenser les deniers européens, Franck Proust lui souffle quelques idées : "Musée de la romanité, Université Hoche, projets structurants dans nos quartiers, soutien aux actions des associations, aux entreprises innovantes, les porteurs de projets sont nombreux à Nîmes, et ils ont besoin de cette manne financière. Donnons de la suite aux idées et que les actes suivent rapidement les paroles. Avant mars, chiche ?!". 

Lire aussi : NÎMES Damien Alary débloque des fonds européens pour Pissevin et Valdegour

Coralie Mollaret

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais