Actualités
Publié il y a 10 mois - Mise à jour le 17.01.2022 - yannick-pons - 2 min  - vu 2732 fois

NÎMES La pression reste importante au centre de dépistage des Costières

Photo Yannick PONS - Yannick Pons

Morgane, préleveuse pour Labosud (Photo Yannick PONS / Objectif Gard ) • Yannick Pons

Face à l’afflux massif des patients venus se faire tester, le centre de dépistage covid-19 des Costières à Nîmes est désormais ouvert aussi le dimanche.

Ce lundi après-midi, la pression était forte, beaucoup de monde était venu se faire tester. Depuis plusieurs semaines, les files d'attente ne désemplissent pas. Morgane, préleveuse pour Labosud, propose aux patients un test PCR nasopharyngé : "Nous avons eu jusqu'à deux heures d'attente aujourd'hui." Ici un jeune homme a accompagné sa petite sœur. Là une dame de 50 ans est venue seule. Fatima est venue se faire tester avec son fils parce que sa fille de 10 ans, scolarisée à l'école André-Chassant, est positive à la covid-19. Chacun a patienté afin d'obtenir le verdict, positif ou négatif.

Ce sont les deux laboratoires Bioaxiome et Labosud qui gèrent le processus de test. Ils ont mis en place des stratégies pour réduire la pression. Nathalie Montredon, présidente de la SELAS Bioaxiome explique : “On a mis en place une équipe de nuit et ouvert le dimanche matin. On reste avec une moyenne de 30% de cas positifs.” De son côté, Benjamin Marson, biologiste à Labosud a recruté un préleveur et deux agents d'accueil pour s'adapter à l'affluence : "La pression devrait baisser car depuis la semaine dernière il n’est plus nécessaire de confirmer un test antigénique positif par un PCR. On devrait passer rapidement en dessous des 30% de cas positifs."

Le variant Omicron représente 80-85% des cas positifs

De son côté, le docteur Frédéric Jacquet, directeur du pôle santé de la ville de Nîmes, qui a "mis à disposition la salle des Costières et organisé l’articulation et la séparation du centre de dépistage et du centre de vaccination" explique que “cette tendance devrait durer encore quelque temps, jusqu’à fin février, parce que la vague Omicron est violente et rapide”. Les deux laboratoires s'accordent à dire que c'est le variant Omicron qui représente 80-85% des cas positifs, et qui prend peu à peu la place du Delta.

Yannick PONS

Dépistage covid - Labosud Nîmes - Salle des expositions des Costières. 123 Avenue de la Bouvine, 30900 Nîmes. Sans rendez-vous, du lundi au vendredi 8h-16h. Samedi et dimanche 8h30-12h30.

Yannick Pons

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais