Actualités
Publié il y a 3 ans - Mise à jour le 06.03.2019 - corentin-corger - 2 min  - vu 708 fois

NÎMES Le centre social de Pissevin agréé par la CAF

Laurent Burgoa, adjoint à la Ville de Nîmes délégué à la rénovation urbaine, Jean-Paul Fournier, maire de Nîmes et Frédéric Turblin, directeur CAF du Gard photo Corentin Corger)

Le centre social Léon Vergnole est le cinquième agréé CAF dans les quartiers de la Ville de Nîmes (photo Corentin Corger)

La Caisse d'allocations familiales (CAF) avait donné l'agrément en novembre, il a été officiellement signé, vendredi dernier. Le centre social Léon Vergnole est le cinquième de Nîmes à recevoir l'agrément. 

Dans le cadre du Contrat de Ville qui vise à réaliser de vastes projets de rénovation urbaine à Nîmes, la municipalité a élaboré un Projet social de territoire. Celui-ci englobe notamment la construction d'un Centre municipal d'animation de la vie sociale dans le quartier prioritaire de Pissevin.

Un projet qui veut avant tout répondre aux besoins des habitants du quartier. La préfiguration de ce dernier a débuté en juin 2017 en partenariat avec les structures locales et les habitants. Parmi les étapes du futur centre, il a reçu en novembre dernier l'agrément donné par la CAF pour acter la qualification de cet équipement de proximité et l'accompagnement financier des partenaires. Ce label officialise l’installation d'un centre municipal d'animation de la vie sociale à l'espace Léon Vergnole, situé à Pissevin.

Vendredi dernier, c'était l'heure de la signature entre la Ville de Nîmes et l'organisme gardois. "Cela nous permet de confirmer notre présence au cœur de ces quartiers et notre volonté de leur offrir des structures d'animation de la vie sociale en cohérence avec les projets de rénovation urbaine engagée", a déclaré Jean-Paul Fournier, maire de Nîmes.

Ce dernier a rappelé qu'il s'agit, sous son mandat, du cinquième agrément de centre social à Nîmes délivré par la CAF. Un chiffre également souligné par Laurent Burgoa, délégué à la rénovation urbaine, pour montrer le travail accompli par la municipalité étiquetée Les Républicains, à un an des élections municipales.

Le directeur de la CAF, Frédéric Turblin, a insisté sur le manque "de structure de vie sociale" dans le département et les 3 M€ mobilisés pour faire évoluer le lien social. L'organisme est engagé dans une dizaine de préfiguration de centres sociaux, montrant la nécessité d'un tel outil pour améliorer la cohésion sociale dans le Gard.

Corentin Corger

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais