Publié il y a 2 ans - Mise à jour le 31.05.2022 - pierre-havez - 2 min  - vu 1156 fois

NÎMES Le jeune dealer récidiviste de la galerie Wagner condamné à 6 mois de prison

Les quatre tours Wagner situées quartier Pissevin à Nîmes (Photo Nîmes métropole)

Contrôlé une première fois en train de vendre du shit et de la coke galerie Wagner à Pissevin, début mai, Kassim, 19 ans, est de nouveau attrapé le 28 mai 2022 avec 29 grammes de cannabis, 4 grammes de cocaïne, et un couteau, au même endroit ! Il est maintenu pour 6 mois à la maison d'arrêt.

Dans l’entrepôt de la galerie Wagner dans lequel il a été vu faisant des allers-retours pour chercher les sachets conditionnés, les policiers découvrent 1 500 euros en liquide, la première fois. Mais, libéré sous contrôle judiciaire, l’ancien guetteur devenu vendeur, est de nouveau contrôlé avec les mêmes quantités de drogue, trois semaines plus tard, à 5h20 du matin. Tranquillement assis sur une chaise de camping dans la galerie Wagner, il alpague deux policiers de la BAC qui patrouillent en civil dans le quartier, en leur demandant s’ils « cherchent quelque chose ».

« Pourquoi allez-vous au-devant des policiers pour leur demander ce qu’ils veulent ? », demande la présidente, Béatrice Almendros. « Il faisait sombre, j’ai pas vu que c’était des policiers », tente d’expliquer piteusement le jeune prévenu. « Et que faisiez-vous dehors à cette heure ? Vous alliez chez votre cousin, à 5 heures du matin ? », insiste la juge. Le jeune n’est pas loquace. « J’aime bien sortir, j’étais venu voir des amis », se contente-t-il de répondre. « C’est sûr que vous devez gagner autant en 3 heures, assis sur une chaise, qu’avec un contrat de mission locale de 35 heures », résume la juge, un peu désabusée.

Le procureur requiert deux ans ferme à l’encontre du jeune récidiviste. Son avocat tente de lui obtenir une peine avec sursis. « Son casier est vierge, il mérite une petite chance. Il n’est pas la clef de voute d’un trafic internationale de drogue », argue François Jehanno. Kassim écope d’un an de prison, dont six mois ferme. Il reste en détention et sera interdit de séjourner dans le Gard pendant 5 ans.

Pierre Havez

Pierre Havez

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio