Actualités
Publié il y a 5 ans - Mise à jour le 23.03.2017 - anthony-maurin - 2 min  - vu 192 fois

NÎMES Le pacte qui relie la cité au Département

Le chantier est bientôt achevé mais le pacte liant le Gard à la Ville de Nîmes est enfin signé et se développera jusqu'en 2021 (Photo Anthony Maurin).

Le contrat territorial qui lie le Département du Gard à la commune de Nîmes a été signé par Denis Bouad et Jean-Paul Fournier. Pour mettre en valeur cet accord, quel meilleur symbole que le musée de la Romanité? Le pacte pour les Gardois 2016-2021 est lancé.

"Nous avons le devoir que nos coopérations apportent bonheur et richesse". Les mots sont forts et prennent une autre tournure quand on connaît le rapprochement des échéances électorales. Les mots sont surtout sortis de la bouche de Denis Bouad, Président du Conseil départemental du Gard qui désire que les enjeux territoriaux prennent le dessus sur les querelles de clochers.

Atout fort et acte architectural de conséquence pour cet escalier hélicoïdal à double révolution qui sera à l'entrée du parcours initiatique (Photo Anthony Maurin).

Comme dans tous contrats, on peut y lire l'ensemble des actions du Département en faveur de Nîmes entre... 2012 et 2016! Un contrat signé qui n'est déjà plus en vigueur. Mais les fonds alloués, eux, l'ont été durant la période, en tout, plus de 360 millions d'euros sont allés dans les caisses nîmoises pour financer divers projets allant de l'équipement à l'éducation en passant par la solidarité, le sport ou encore l'environnement ou la culture.  Pour preuve, l'édification du Musée de la Romanité qui devient le fil conducteur du contrat. En 2018 et 2019, le Cd30 va donner près de deux millions d'euros pour compléter les 60 que nécessite la construction.

Pour Jean-Paul Fournier, sénateur-maire de Nîmes, heureux de voir que le Musée de la Romanité sera achevé dans quatre mois (mais ouvert au public plus d'un an après), "Nous remarquons ici toute l'importance que le Département attache à ce projet et ça n'a pas toujours été le cas par le passé... Avec Denis Bouad, nous renforçons notre organisation pour optimiser le tourisme et avec le Patrick Malavieille, le président de l'EPCC du Pont-du-Gard, nous sommes en train d'organiser une billetterie commune aux deux visites".

Panorama vue de l'étage restauration... (Photo Anthony Maurin).

"Après la soirée UNESCO organisée par la Ville, le Département s'engage. Nous nous engageons même au-delà de ce contrat car nous devons travailler ensemble! Des hommes et des femmes, sur le territoire gardois, parviennent à discuter et à coopérer, c'est très bien. De plus, la Romanité est une des clés du développement touristique, il nous faut travailler sur une "destination Gard" pour laquelle le Pont-du-Gard serait la porte d'entrée et Nîmes le bijou. Le potentiel est énorme surtout si on ajoute la proximité d'Arles et les nombreux sites classés à l'UNESCO en Occitanie!" affirme le Président Bouad. Le pacte pour les Gardois 2016-2021 est lancé, manque plus qu'à tenir les promesses!

Sur l'arrière du bâtiment, le jardin archéologique, sa tour romaine et ses deux tombes... Le jardin sera agrémenté d'espèces méditerranéennes (Photo Anthony Maurin).

Anthony Maurin

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais