Actualités
Publié il y a 4 ans - Mise à jour le 13.07.2018 - norman-jardin - 2 min  - vu 655 fois

NÎMES : Le préfet du Gard a visité le chantier de la future maison médicale

Didier Lauga, le préfet du Gard, ce mercredi, dans le quartier du Chemin Bas d'Avignon (Photo Norman Jardin / Objectif Gard)

La nouvelle maison médicale de Nîmes devrait ouvrir ses portes en juin 2019, dans le quartier du Chemin Bas d’Avignon.

Ce n'est pour l'instant qu'une parcelle de terre mais dans un an, à cet emplacement, il y aura une maison médicale à la disposition des Nîmois. C’est accompagné d’Yvan Lachaud, le président de Nîmes-Métropole, que Didier Lauga, le préfet du Gard, a visité, ce mercredi matin, le chantier situé au 490 de la rue André-Marquès. Les travaux de fondations débuteront lundi prochain. Le bâtiment aura quatre niveaux : le sous-sol, dédié au parking pour le personnel, le rez-de-chaussée destiné à l’accueil généraliste, le 1e étage aux soins dentaires, le 2e à l'oto-rhino-laryngologie et le 3e au secteur administratif.

Les travaux de fondations de la nouvelle maison médicale débuteront lundi 25 juin (Photo Norman Jardin / Objectif Gard)

Plusieurs pôles seront mis en place comme la vision, la femme, le diabète, le cardio-vasculaire, l’obésité et les troubles du langage. Si la coque devrait être terminée en janvier, six mois seront nécessaires pour réaliser les aménagements. La nouvelle maison médicale remplacera l’actuelle située rue Georges Braque, qui est frappé d’alignement. Ces locaux, qui datent des année 1970, ne répondent plus besoin, selon Isabelle Lorenzi, la présidente de l’Ugosmut (Union pour la gestion des œuvres sociales mutualistes) « Sur l’année 2017, nous comptabilisons 70 000 consultations. Les conditions de travail ne sont pas dignes de ce que nous pouvons proposer au XIe siècle. »

Le visuel de la future maison médicale (Photo Norman Jardin / Objectif Gard)

Attentif aux explications de la présidente, le préfet s’est réjoui des délais de construction : « dans un an c’est bien ! Il est essentiel dans la politique de la ville d’avoir des choses qui se voient. Et puis les médecins sont déjà là. C’est un avantage ».

L'actuelle maison médicale de Nîmes est située rue Georges Braque (Photo Norman Jardin / Objectif Gard)

La nouvelle maison médicale de Nîmes, dont le coût est de 6 millions €, est financée à 54% par des subventions publiques.

Norman Jardin

Norman Jardin

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais