Publié il y a 1 an - Mise à jour le 13.02.2023  - 2 min  - vu 8617 fois

NÎMES Les témoins de Jéhovah ont rénové leur salle du royaume

Témoins de Jéhovah

L'entrée du bâtiment rénové des témoins de Jéhovah

- DR

Les témoins de Jéhovah de la cité romaine ont enfin inauguré ce samedi matin leur nouvelle salle du royaume après plusieurs années délicates liées à la crise sanitaire. Des travaux qui ont débuté en juin 2019 pour se terminer en novembre de la même année.

Disposant de trois lieux de culte à Nîmes, les témoins de Jéhovah de la cité romaine a enfin inauguré ce samedi matin sa nouvelle salle du royaume après plusieurs années de complications où la pandémie avait pris le dessus sur notre quotidien. Une matinée portes ouvertes a été organisée de 9h à midi pour visiter les lieux. Situé dans la Z.A.C de la Ponche Sud, l'édifice datant de 1992 a retrouvé une seconde jeunesse, environ six mois de travaux ont été nécessaire pour un total de 200 000 euros. Construit sur un terrain de plus de 2693 m², la taille de ce bâtiment fonctionnel est de 447 m². Il se compose d’un auditorium principal de 144 places et d’une salle annexe de 28 places, sans compter d'autres salles plus petites pour des rangements. 

Témoins de Jéhovah
Les témoins de Jéhovah ont inauguré leur nouveau bâtiment • DR

Les témoins de Jéhovah font l'objet de divers clichés ou mystères pour une partie de la population. À l'échelle gardoise ils sont environ 2500 croyants dont 800 sur Nîmes. Connus pour pratiquer le porte-à-porte et proposant des études bibliques gratuites, leur objectif est "d'appliquer les enseignements de la Bible" d'après les propos de Frédéric Pagès, membre de la communauté depuis 1986. Leurs réunions ne dépassent pas 1h45 chacune, où ils étudient la "Tour de Garde". Tout comme l'inauguration des lieux, la pratique de leur culte a été plutôt perturbée par la crise covid. Ainsi, il leur a fallu s'adapter et maitriser les visioconférences, les réunions en présentiel n'ayant repris qu'au mois d'avril dernier. Celles-ci se déroulent une fois par semaine et une fois le week-end. Les membres présents à cette journée portes ouvertes ont tenu à préciser certains détails : "Notre religion n'est pas notre métier, nous sommes bien intégré dans la société et dans le tissus local. On sait faire la part des choses entre notre travail et la religion, on travaille d'ailleurs pour que les jeunes aient un métier et fassent des études" explique Claude Poux, ancien assureur désormais retraité. Ils affirment que ce n'est pas une religion secrète, mais qu'ils ne le crient pas sous tous les toits. 

Les "chefs" chez les témoins de Jéhovah sont appelés les "anciens". Pour prétendre à ce grade, il faut remplir certaines conditions bibliques, avoir de l'ancienneté et surtour posséder le désir de le devenir. La communauté accepte les personnes de tout âge. Sur le territoire nîmois, il faut remonter à 1947 pour trouver le premier témoin de Jéhovah, avant la création du premier groupe en 1950. Ils seraient aujourd'hui dans le monde plus de 8 millions de croyants, implantés dans toute la planète. Leur site internet (https://www.jw.org/fr/) est d'ailleurs traduit en plus de 1000 langues.

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio