Actualités
Publié il y a 7 ans - Mise à jour le 29.01.2015 - coralie-mollaret - 1 min  - vu 190 fois

NÎMES MÉTROPOLE Mutualisation de l'assainissement : une source d'économie

De gauche à droite : Jean-Claude Mazaudier, en charge de l'assainissement collectif à Nîmes Métropole ; Yvan Lachaud président de Nîmes Métropole et William Portal, maire de Marguerittes. Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.

Engagé par Nîmes Métropole, un vaste plan de mutualisation de l'assainissement s'est fixé la mission de passer de 21 à 10 stations d'épuration. Une première étape a été franchie ce matin avec le raccordement de Cabrières à Marguerittes. 

"L'intercommunalité est synonyme d'économie et d'efficacité". Voilà ce qu'ont martelé ce matin, Nîmes Métropole et le maire de Marguerittes, William Portal, en présentant la première étape d'un vaste plan de mutualisation de réseau d'assainissement de l'agglomération. Conformément à son schéma directeur adopté en 2010, l'intercommuanuté s'est fixé l'objectif de passer de 21 à 10 stations d'épuration. Aujourd'hui, une première marche a été gravie  : la réalisation de 8 km de tuyaux qui vont acheminer 58 000 mètres cubes d'eau de Cabrières au pôle de traitement de Marguerittes. "Il n'est pas possible pour une commune d'entretenir une station d'épuration. Les normes sont trop importantes et les financements publics sont de plus en plus rares", assure Jean-Claude Mazaudier, délégué à l'assainissement collectif de Nîmes Métropole.

Castor. Droits réservés.

Coût total de l'opération : 2,2 millions d'euros, dont 655 000 euros financés par l'agence de l'eau. "Si nous n'avions pas entrepris ce projet, le prix du mètre cube pour l'assainissement et la potabilité de l'eau aurait triplé ! Cela relève de l'intérêt général", soutient William Portal qui a notamment contribué à l'avènement de Nîmes Métropole en 2002.

Outre l'aspect économique, les artisans du schéma d'assainissement mettent en avant les conséquences positives sur la faune et la flore : "La station d'épuration rejetait ses eaux dans les cours d'eau asséchés, ce qui représente un risque de pollution pour les nappes phréatiques". Et d'en vouloir pour preuve la réapparition des castors qui, ne nagent que dans l'eau propre...

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Coralie Mollaret

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais