Actualités
Publié il y a 2 ans - Mise à jour le 22.08.2020 - anthony-maurin - 3 min  - vu 7367 fois

NÎMES Quand la Maison Carrée retrouvait son sol... En 1991

Les fouilles Maison Carrée, le 15 mars 1991 (Photo René André Archives Municipales de Nîmes).

Les fouilles Maison Carrée, le 15 mars 1991 (Photo René André Archives Municipales de Nîmes).

La Maison carrée est le temple romain le mieux conservé au monde. Nîmes fait exception et c'est la raison pour laquelle le label universel de l'Unesco pourrait lui être accordé. En remontant le temps de quelques décades, en 1991, les Nîmois retrouvaient le sol romain de l'édifice.

On parle beaucoup du parvis des Arènes mais celui de la Maison carrée, qui faisait partie du forum romain, est tout aussi intéressant, si ce n'est plus ! Le forum, vaste place dallée bordée de portiques et de bâtiments publics, était un des ensembles monumentaux caractéristiques de la ville romaine nommée alors Nemausus.

Ce fameux forum se confond à l’origine avec la place du marché, centre de la vie économique et publique. Au cours des siècles, la représentation sociale du pouvoir en devient la fonction essentielle.

Les fouilles Maison Carrée, le 15 mars 1991 (Photo René André Archives Municipales de Nîmes).

Ouvert à tous les citoyens, c'est à dire finalement pas grand monde et que des hommes, le forum est un lieu de rencontre qui réunit de multiples activités. C’est le lieu où se déroulent les cultes officiels, celui où l'on réunit les conseils de la ville mais c'est aussi un lieu qui a une connotation commerciale et juridique grâce à sa basilique qui se trouve non loin.

En 51 avant J.-C., Jules César fait construire à Rome le forum julium afin de désengorger le forum romanum. Auguste, Nerva et Trajan suivent son exemple créant ainsi dans la vieille ville des espaces libres, organisés autour d’un axe et d’une dominante : les forums impériaux, véritables monuments à la gloire de l’empereur.

Les fouilles Maison Carrée, le 15 mars 1991 (Photo René André Archives Municipales de Nîmes).

Nîmes ne fera pas exception et aura le sien, plus visible de nos jours. En effet ce que l'on appelle la Maison carrée et qui faisait office de temple fermait un des quatre côtés du forum. Mais venons-en aux fouilles dont nous avons retrouver les photos aux archives municipales de Nîmes.

La fouille de 1990-1991, qui a précédé l’aménagement actuel de la place par Sir Norman Foster (qui a également édifié le Carré d'Art), a permis une meilleure connaissance de l’histoire du lieu. Les archéologues y ont découvert des vestiges d’habitat du Ier siècle avant J.-C. Les maisons, dont certaines étaient richement pavées, ont été détruites pour permettre entre 25 et 10 avant J.-C. la construction d’un premier forum. Celui-ci n’a pas été achevé et a laissé la place à un nouvel ensemble occupé par la Maison carrée.

Beaucoup plus ample que le projet abandonné, ce nouveau forum couvre une superficie d’environ 2000 m². D’une extrémité à l’autre, il était bordé à l’est et à l’ouest de portiques et fermé au sud par un mur aveugle. La Curie, au nord, faisait face au temple, dédié aux fils adoptifs de l’empereur, posé sur un haut podium, au centre d’une vaste plate-forme elle-même surélevée d’environ un mètre par rapport au reste de l’espace public. Le temple dominait le forum.

La construction proprement dite de la Maison Carrée ainsi que l’aménagement du forum sont entrepris autour du changement de l’ère. Elle a été sans doute achevée dans les années 5 ou 6 après J.- C.

Les fouilles Maison Carrée, le 15 mars 1991 (Photo René André Archives Municipales de Nîmes).

Elle est l’expression des liens privilégiés entre l’empereur et Nîmes. Cet édifice cultuel consacré au culte impérial jouait un rôle important dans la vie publique des colonies. En effet, le culte impérial rend hommage aux empereurs ainsi qu’aux membres de leur famille.

Sur son fronton était inscrite une première dédicace à Caius, patron de la colonie et héritier présomptif d’Auguste, associé à son frère Lucius décédé en l’an 2 après J.-C.. Deux ans plus tard, la mort de Caius conduit les Nîmois à inscrire une deuxième ligne pour honorer les deux princes disparus prématurément, " A Caius Caesar, fils d’Auguste, consul et à Lucius Caesar, fils d’Auguste, consul désigné, Princes de la Jeunesse ", le tout en latin évidemment!

Fouilles Maison Carrée 15 mars 1991 (Photo René André Archives Municipales de Nîmes).

L’architecture religieuse romaine a gardé les caractéristiques des temples étrusques en y intégrant des éléments de l’architecture grecque. La Maison Carrée montre très bien ces deux influences. Le haut podium, qui isole le temple de son environnement en lui donnant une position dominante et l’accès unique par le grand escalier droit sont des éléments issus de la tradition étrusque. Le plan allongé (31 m sur 15 m) et l’utilisation des ordres sont dus à l’influence grecque.

Le pronaos ouvert précède la cella, salle cul- tuelle. Des demi-colonnes engagées tout autour de la cella prolongent la colonnade du pronaos. Cette disposition, dite pseudo-périptère, anime et rythme les façades. Elle s’impose à Rome au cours du Ier siècle avant J.-C.

En 2006, un programme de restauration complet des façades est lancé : nettoyage de la totalité des surfaces murales par micro-gommage et laser, restauration des parties sculptées, des pierres de parement et des colonnes. Le résultat de ces travaux, soutenus par le plan de relance de l'Etat en 2009 et 2010, renouvelle la lisibilité de l’architecture de ce monument exceptionnel.

Réalisé avec la brochure de la Ville.

Anthony Maurin

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais