Actualités
Publié il y a 5 ans - Mise à jour le 18.02.2017 - abdel-samari - 2 min  - vu 487 fois

NÎMES Un rassemblement pour Théo ce lundi, le FN demande l'interdiction au Préfet du Gard

Yoann Gillet Photo : Tony Duret / Objectif Gard.

Un rassemblement est prévu ce lundi 20 février à 18h, devant le Carré d'Art à Nîmes, en soutien à Théo, ce jeune homme de 22 ans, qui aurait subi un viol lors d'une interpellation le 2 février dernier à Aulnay-Sous-Bois, en Seine-Saint-Denis. Quatre policiers ont été mis en examen, dont un pour viol, dans cette affaire devenue hautement politique.

Ce rassemblemen fait écho aux manifestations organisées un peu partout en France ce samedi 18 février, à l'initiative des organisations suivantes : Cran, Ligue des droits de l’Homme, Mrap, SOS Racisme, CGT et FSU.

Pour appeler à cette manifestation, les organisations rappellent que "les faits qui se sont produits à Aulnay-sous-Bois sont graves. Le déni par les autorités policières, les déclarations racistes qui en ont suivi sont inacceptables. Inacceptables pour les premiers visés, qui supportent quotidiennement des contrôles dont chacun sait qu’ils n’ont qu’un très lointain rapport avec la réalité de la délinquance. Inacceptables pour toutes celles et ceux qui souhaitent bénéficier d’une police respectueuse des personnes et de leurs droits, garante des libertés et de la sécurité publique. Inacceptables enfin, pour la police elle-même, dont l’honneur est entaché par ces comportements."

Marine Le Pen, candidate à l'élection présidentielle, a demandé ce samedi "l'interdiction des manifestations contre la police" dans un communiqué. "Alors que notre pays est toujours en état d'urgence, alors que ces manifestations ont systématiquement sombré dans la violence, la haine et les dégradations ces derniers jours, il est incompréhensible que le gouvernement n'ait pas pris les mesures qui s'imposent pour interdire ces rassemblements et garantir l'ordre républicain", dénonce-t-elle.

Dans le Gard, le Front National monte aussi au créneau demandant au Préfet d'interdire la manifestation prévue lundi devant le Carré d'Art. "Alors que notre pays est toujours en état d'urgence et parce que les manifestations "pour Théo" sont des prétextes pour des milices d'extrême gauche et certaines bandes ethniques pour tout casser et salir nos forces de l'ordre et notre pays, je demande à M. le Préfet du Gard de prononcer l'interdiction de ce rassemblement" indique Yoann Gillet.

 un moment où les fonctionnaires de police exercent leurs missions dans des conditions de plus en plus difficiles et indignes, alors que les gouvernements successifs, de droite comme de gauche, s'en sont pris aux effectifs de police et de gendarmerie, il faut au contraire leur donner des moyens, les soutenir. La présomption d'innocence doit être défendue pour nos policiers, aux prises avec une société où le laxisme fait des ravages" souligne le secrétaire départemental du FN.

Abdel Samari

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais