Publié il y a 19 jours - Mise à jour le 03.06.2024 - Sacha Virga - 2 min  - vu 122 fois

NÎMES Vente d'oeuvres d'art aux enchères au profit de l'association Via Femina Fama

Vente aux enchères Via Femina Fama

L'association Via Femina Fama a été mise à l'honneur avec cette vente aux enchères

- Nicolas Ferré

Jeudi soir à la Maison des Professions Libérales et de Santé, 33 artistes gardois ont présenté chacun une de leurs oeuvres à vendre aux enchères, au bénéfice de l’association "Via Femina Fama", luttant contre les violences faites aux femmes.

Sculptures, dessins, peintures… il y en avait pour tous les goûts. "C'est beau de voir que dans la problématique qu'on traverse tous aujourd'hui, il reste des artistes qui sont généreux parce qu'ils nous ont entièrement remis leur œuvre", sourit chaleureusement Danielle Gourvès, présidente de l’association, déjà mise en avant avec la troisième édition de la Color Run de l'Université de Nîmes.

La soirée s’est déroulée à la Maison des Professions Libérales et de Santé et a notamment accueilli un défilé de plusieurs miss et mister avec Jérémy Vigne, chorégraphe notamment pour les élections de Miss Alès, après un pot d’accueil assuré par les vignerons de Saint-Dezéry. Une fois que tout le monde a pu découvrir les 33 œuvres et faire deux choix parmi elles, le commissaire-priseur Pierre Champion et la présidente fondatrice de l'association ont animé cette vente aux enchères. Une fois que chaque production a trouvé son propriétaire, un grand cocktail dînatoire a été proposé.

vente aux enchères via femina fama
Les oeuvres étaient disposées dans une pièce à part • Sacha Virga

En 2016, la présidente fondatrice de l’association "Via Femina Fama" Karline Gaborit a instauré la première vente aux enchères, qui rencontrait déjà un grand succès. Une tradition qui s’est ensuite poursuivie tous les deux ans, pour en arriver en 2024 à sa cinquième édition. "C’est très beau de voir l'art au service d'une cause, on est très reconnaissant pour ce qu'on fait tous les artistes et que Nicole Bousquet ait accepté d’être la marraine cette année", explique la présidente de Via Femina Fama.

Bénévole pendant six ans à l’association, Nicole Bousquet a commencé en participant à des ateliers le samedi matin pour les bénéficiaires. C’est tout naturellement qu’elle a pu accepter cette place de marraine. Et pour ceux qui n’avaient pas eu la chance d’obtenir un précieux sésame, l’artiste nîmoise a proposé à la vente une trentaine de ses tirages d’art signés, au prix de 50 euros l’unité et estimés à environ 200 euros.

LIRE AUSSI : FAIT DU SOIR EN IMAGES Troisième édition réussie pour la Color Run de l'Université de Nîmes

Tous unis pour la même cause

Que l’on soit collectionneur ou simple curieux, observer les œuvres est la première étape pour éventuellement en acquérir une. Marie-Claude et son mari sont venus après avoir consulté le catalogue. Habitués des galeries d’art, elle est également très proche de l’association : "Je connais Via Femina Fama depuis quelques années et en particulier les présidents", exprime-t-elle.

vente aux enchères via femina fama
Au milieu, l'oeuvre de Roman, vendue aux enchères • Sacha Virga

Tous deux artistes, "Roman" et "Plaza del Carmen" n’en sont pas à leur premier coup d’essai et ont chacun proposé une de leurs créations. "C’est tout au long de l'année qu'on peut aider contre la maltraitance des femmes. Il faut qu'elles puissent quitter leur foyer pour avoir un point de chute où elles peuvent se reconstruire et repartir du bon pied", explique le premier cité. "C'est une association qui est d'utilité publique, et qui aide toutes ces femmes victimes de violences à se reconstruire aussi par des ateliers. Cela me tient vraiment à cœur", déclare la seconde. Rendez-vous dans deux ans pour la prochaine édition !

Sacha Virga

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio