Actualités
Publié il y a 1 an - Mise à jour le 21.05.2022 - abdel-samari - 2 min  - vu 5734 fois

NOMINATION Le Nîmois Damien Abad ministre des Solidarités et des Personnes handicapées : les réactions dans le Gard

Photo via MaxPPP - IP3 PRESS/MAXPPP

Ce vendredi, Damien Abad né à Nîmes a été nommé ministre de la Solidarité, de l’autonomie, chargé des handicaps. Il rejoint le gouvernement de la Première ministre Élisabeth Borne. Président du groupe Les Républicains à l’Assemblée nationale, il est désormais acquis qu'il quitte le parti politique de la Droite. Les réactions dans le Gard.

Yvan Lachaud, candidat de la Majorité présidentielle sur la 2e circonscription : "Je suis très ému. Encore davantage car c'est un ami qui a démarré sa carrière politique à mes cotés. Je lui ai fait rencontré le maire de Vauvert et ainsi, il a lancé sa carrière politique. Puis, Nicolas Sarkozy, une rencontre déterminante. Je suis vraiment heureux pour lui car il va occuper un ministère sur des prérogatives qu'il maitrise parfaitement. Je le connais bien, il saura travailler en dehors de toute considération politique pour le bien commun."

Vincent Bouget, secrétaire départemental du PCF : "J’ai connu Damien Abad en classe préparatoire au lycée Daudet (merci le service public) et j’ai du respect pour son parcours. Mais le signal politique envoyé par cette nomination au ministère des Solidarités est inquiétant. Damien Abad, issu des Républicains, a toujours soutenu les politiques les plus dures du dernier quinquennat."

Laurent Burgoa, sénateur du Gard : "Damien Abad vient d’être nommé ministre du nouveau gouvernement. Je le connais bien et j’ai encore récemment échangé avec lui. En tant que Gardois, je lui présente mes félicitations républicaines et lui souhaite de réussir dans les charges de son ministère notamment avec la loi Autonomie tant attendue par nos concitoyens. Je le sensibiliserai sur des dossiers de certaines communes de notre département dépendant de son ministère en espérant une suite favorable. En tant que parlementaire, je voterai les textes qu’il présente s’ils vont dans le bon sens et m’y opposerai dans le cas contraire."

Abdel Samari

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio