Actualités
Publié il y a 3 ans - Mise à jour le 05.07.2019 - anthony-maurin - 2 min  - vu 210 fois

OCCITANIE Les chefs d'entreprise perdent aussi leur emploi

(Photo Anthony Maurin).

(Photo d'illustration : droits réservés)

L’association GSC et la société Altares, dans la région Occitanie, a dévoilé la perte d'emploi de 4 460 hommes et femmes dirigeants d’entreprise en 2018.

Avec ces petits milliers d'entrepreneurs en situation de chômage en 2018, la région Occitanie représente près de 9% des pertes d’emploi des dirigeants d’entreprise en France. En Occitanie, si le nombre de dirigeants impactés est inférieur à celui de l’an passé, il demeure intolérable pour l’association GSC car nombre d’entre eux ne disposent d’aucune protection sociale " chômage ". Pourtant, ce 4 460 un chiffre en baisse de 4,6% par rapport à 2017.

Le Gard, quant à lui, connait une baisse 2,2%, comparé à 2017 ce qui représente 591 entrepreneurs touchés. Pour Anthony Streicher, président de l’association GSC, " ce chiffre global est insoutenable ! Les chefs d’entreprises en situation de perte d’emploi ne sont pas pris en charge par Pôle emploi et ne bénéficient d’aucune protection chômage. Pour éviter une catastrophe financière, les dirigeants peuvent prendre une assurance volontaire. Encore faut-il qu’ils sachent que cette dernière existe et qu’elle joue le même rôle que les allocations Pôle emploi pour les salariés. La mobilisation de l’ensemble des acteurs de la région est indispensable pour sensibiliser les entrepreneurs aux conséquences de la perte d’emploi. C’est une nécessité sociale et économique. "

Il faut rappeler que 55 % des entreprises d’Occitanie, impactées par la perte d’emploi de leur dirigeant, comptaient un ou deux salariés. À noter que l'âge médian des dirigeants d’entreprises en situation de perte d’emploi sur le territoire est de 46,6 ans pour 2018 (46 ans sur l’ensemble de la France). Comme en 2017, les secteurs de la construction, du commerce et de l’hébergement, de la restauration et des débits de boissons concentrent à eux trois plus de la moitié des pertes d’emploi de la région (67%).

Anthony Maurin

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais