Actualités
Publié il y a 8 mois - Mise à jour le 11.03.2022 - yannick-pons - 3 min  - vu 369 fois

PAYS D'UZÈS Un ballet russe pour l'Ukraine

Le Lac des Cygnes à l'Ombrière : le 27 mars à 17H30 par le Ballet de l'Opéra National de Kiev (Photo Kesnia)

La Communauté des Communes Pays d'Uzès mobilisée pour l'Ukraine (Photo Yannick Pons) • Yannick Pons

Les conséquences humanitaires de la guerre en Ukraine ont déclenché un élan de solidarité de la part des habitants et des communes. La Communauté des Communes Pays d'Uzès (CCPU) a décidé d'accompagner, d'organiser et de mutualiser ces initiatives par la création d'un comité de coordination intercommunal "solidarité Ukraine", la venue du Ballet de l'Opéra National de Kiev à l'Ombrière, et la tenue d'une conférence pour aider les parents à raconter la guerre à leurs enfants.

Beaucoup d'actions ont déjà été effectuées. Les habitants de toutes les communes déposent depuis plusieurs jours leurs dons dans les mairies. La mairie de Saint-Siffret a déjà collecté 30 mètres cubes de dons. Les communes ont également commencé des actions, "Uzès a débloqué 15 000€ pour la ville jumelle de Paczków en Pologne qui devra accueillir 100 Ukrainiens très bientôt" explique Jean-Luc Chapon. "Le SDIS a récolté cent mètres cubes de dons dans tout le département, et se prépare à envoyer du matériel et des véhicules au niveau national", raconte Alex Piette, chef du centre de secours d'Uzès.

Afin de mutualiser toutes ces actions, la CCPU constitue un comité de coordination intercommunal "solidarité Ukraine". Elle organise ainsi la collecte des dons autour de Nathalie Fabié, adjointe à Saint-Siffret. L'acheminement, en partenariat avec le centre social de Saint-Quentin-La-Poterie, sera facilité par la mise à disposition d'un camion. "La CCPU s'intègre dans un maillage, elle fait le lien entre les habitants et la protection civile qui envoie les dons en Ukraine à partir de Narbonne" explique Nathalie Fabié. Un appel aux dons ciblés puériculture et produits d'hygiène sera lancé. "Il n'y a plus besoin de vêtements" explique Fabrice Verdier, président de la CCPU.

La CCPU constitue un comité de coordination intercommunal "solidarité Ukraine" (Photo Yannick Pons) • Yannick Pons

Par anticipation, le comité de coordination intercommunal a commencé à préparer l'arrivée de familles Ukrainiennes sur le territoire. Une cellule de soutien et d'accueil sera organisée, ainsi qu'un Espace Entreprise Emploi, géré par la CCI.

La deuxième étape c'est l'Ombrière qui accueillera le 27 mars à 17H30 le Ballet de l'Opéra National de Kiev qui jouera "Lac des Cygnes". La CCPU s'est engagée aujourd'hui à reverser l'intégralité de la recette à des associations qui oeuvrent pour l'Ukraine, "estimée à environ 20 000€ puisqu'on espère jouer à guichets fermés. C'est une vraie chance de les accueillir, on aurait jamais pensé pouvoir les admirer ici " lance Fabrice Verdier.

Le troisième volet de cet engagement communautaire se tourne vers les parents et les enfants des communes. Afin d'aider les parents à choisir les mots de la guerre à l'endroit de leurs enfants, une conférence sera tenue le 31 mars à 18H00 à la CCPU par Sophie Marinopoulos (70 places, prévoir de réserver), déléguée communautaire et psychologue. Les enfants sont touchés psychologiquement par cette actualité. Il y a ceux qui parlent mais aussi ceux qui ne parlent pas. "Ils jouent beaucoup à l'Ukraine-Poutine, cela part dans tous les sens. Ils ne comprennent pas vraiment ce qu'il se passe" explique la psychologue.

D'ores et déjà, le logo de la CCPU s'est mis aux couleurs bleu et jaune de l'Ukraine en signe de solidarité.

Yannick Pons

Le Lac des Cygnes à l'Ombrière : le 27 mars à 17H30 par le Ballet de l'Opéra National de Kiev. Entrée 40€ et 30€ pour les demandeurs d'emploi et les étudiants.

Yannick Pons

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais