Actualités
Publié il y a 8 ans - Mise à jour le 23.12.2015 - anthony-maurin - 2 min  - vu 254 fois

PETITE CAMARGUE Des colonies parmi les plus grandes d'Europe

L'environnement et la qualité de vie des espèces sont au coeur des actions du Syndicat Mixte pour la protection et la gestion de la Camargue Gardoise (Photo DR)

La Camargue gardoise recèle de trésors cachés qu'il faut savoir préserver. Le tourisme est une clé de l'économie de ce territoire mais pour conserver l'afflux touristique espéré tout en protégeant un écosystème fragile, il faut travailler dur et avancer avec son temps.

La Gard a la chance d'avoir une partie de la Camargue. Cette étendue sauvage coincée entre Martigues et Montpellier, entre les Cévennes et la Méditerranée, entre les deux bras du Rhône et parfois au-delà. La Camargue gardoise est bien à l'abri, au milieu de cette zone protégée.

Cette année 2015 sera finalement un très grand cru pour les hérons et ibis installés dans cet environnement propice à une croissance des espèces. "La réserve naturelle Régionale du Scamandre a vu, pour la 12ème année consécutive, s'installer au printemps une colonie de hérons arboricoles (NDLR Crabier chevelu, Aigrette garzette, Héron garde boeuf, Bihoreau gris et Héron cendré) et d'Ibis falcinelle. Toutes espèces confondues, l'effectif recensé est de 9069 couples" évoque Jérémiah Petit, chef du service Gestion-Aménagement des domaines Départementaux et Conservateur Réserve Naturelle Régionale Scamandre, Mahistre et Musette.

Une des plus grandes colonies d'Europe

Car la surprise, si elle en est encore une, c'est de voir que ces espèces se plaisent dans ce lieu quasi abandonné de l'Homme. "Il s'agit de loin de l'effectif le plus important depuis l'apparition de la colonie en 2004, ce qui la situe parmi les plus grandes en Europe (NDLR des colonies de cette importance n'étaient jusqu'à présent connues que dans le sud de l'Espagne). Le cas de l'ibis falcinelle est particulièrement emblématique de l'importance de la réserve pour la conservation de l'espèce puisqu'elle représente à elle seule près de 80 % des effectifs Français!"poursuit Jérémiah Petit.

Outre ces bons éléments annoncés, "le suivi annuel des populations de la tortue Cistude sur les réserves naturelles du Scamandre, mahistre et musette a été reconduit en 2015. Plus de 700 individus sont ainsi répertoriés et identifiés, ce qui permet d'obtenir de nombreuses indications sur l'état de santé et la dynamique d'une population connue pour être la plus importante en Camargue gardoise" conclut le chef de service.

Pour rappel, le Syndicat mixte pour la protection et la gestion de la Camargue gardoise est un établissement public créé en juillet 1993 à l’initiative du Conseil Général du Gard qui associe les huit communes du territoire (Aimargues, Aigues Mortes, Beauvoisin, Le Cailar, Le Grau

du Roi, Saint Gilles, Saint Laurent d’Aigouze, Vauvert) et le Conseil général du Gard. Depuis septembre 2015, le Président est Léopold Rosso, Conseiller Départemental du canton d’Aigues-Mortes. Deux autres Conseillers Départementaux et leur suppléant sont désignés par l’Assemblée départementale. Les 8 communes sont représentées chacune par un délégué titulaire et un délégué suppléant. Quatre Vice-Présidents sont élus au sein du comité syndical.

Le Directeur, Jean Gabriel Broc, présente le nouveau logo et la nouvelle chartegraphique du syndicat mixte.

Anthony Maurin

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio