Actualités
Publié il y a 10 ans - Mise à jour le 30.09.2012 - tony-duret - 1 min  - vu 322 fois

POMPIGNAN : Inauguration d’un centre d’accueil innovant pour les personnes handicapées

Damien Alary (qui coupe le cordon) et Hugues Bousiges (à gauche) inaugurent le centre d'accueil de Pompignan

Samedi matin, à 11 heures, alors que Jean-Paul Fournier inaugurait le trambus, Damien Alary, Président du Conseil général du Gard et Vice-président de la Région Languedoc-Roussillon et Hugues Bousiges, Préfet du Gard, avaient choisi de se rendre au centre « Les Cigales » de Pompignan.

Ce centre d’accueil pour personnes handicapées mentales a vu sa structure s’agrandir et se moderniser. Devant 250 personnes, Damien Alary et Hugues Bousiges ont visité et inauguré cet établissement, composé de trois bâtiments et situé au château Mirabel de Pompignan. Le Président du Conseil général du Gard, qui était venu en juin 2011 poser la première pierre du nouveau Foyer d’Accueil Médicalisé (FAM), a ainsi pu voir le résultat final. Le FAM permet de prendre en charge les résidents du foyer ainsi que leurs familles. La maison de retraite a, elle, vu sa capacité augmenter en gagnant onze lits. Enfin, un foyer occupationnel de 40 places est mis à disposition des résidents.

Ce centre innovant, dont les travaux ont été financés en grande partie par le Conseil général, a une capacité d’accueil total de 113 places. Il a par ailleurs l’avantage de disposer, sur un même site, de modes de prises en charge diversifiées qui permettent aux personnes handicapées d’être maintenues sur leur lieu de vie malgré l’aggravation de leurs pathologies ou de leur dépendance. Sous la houlette de Claude Despaty, qui gère le centre, 77 personnes se consacrent quotidiennement aux résidents.

TD

Tony Duret

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais