Actualités
Publié il y a 1 mois - Mise à jour le 05.10.2022 - marie-meunier - 2 min  - vu 246 fois

POUZILHAC Élection municipale partielle : les habitants appelés aux urnes les dimanches 9 et 16 octobre

Vue sur le village de Pouzilhac (Marie Meunier / Objectif Gard)

Ces dimanches 9 et 16 octobre, les habitants de Pouzilhac devront repasser par les urnes pour une élection municipale partielle complémentaire. En effet, entre octobre 2021 et août 2022, six élus municipaux ont démissionné. Le conseil municipal a donc perdu 1/3 de ses membres et doit être complété. 

Selon le maire, Thierry Astier, ces démissions seraient dues à diverses raisons : "Certains ont déménagé, d'autres ont beaucoup de travail et plus de temps pour leur mandat d'élu... Il y a peut-être eu des mésententes aussi." Élu en 2014 et réélu en 2020 dès le premier tour, Thierry Astier va devoir compléter son conseil municipal qui tourne actuellement à neuf élus contre quinze normalement. "On a hâte que cette élection soit passée pour se remettre au boulot en nombre suffisant. Même si une élection est toujours source de tensions", indique l'édile.

Six sièges sont à prendre et douze candidats se présentent à cette élection. D'un côté, on a le groupe "Bien vivre à Pouzilhac" soutenu par le majorité municipale et mené par Pierre Laval, musicien professionnel, jamais élu, qui souhaite apporter un "regard neuf" sur le village. À ses côtés, s'engage David Audibert, enfant du village et opérateur chez Owens Corning à L'Ardoise. Déjà élu lors du précédent mandat, il se représente souhaitant s'investir sur les sujets de l'affouage ou encore de l'eau et l'assainissement. Autour d'eux, se sont fédérés quatre autres habitants qui n'ont jamais été élus.

Des dossiers complexes à mener

De l'autre côté, on a le groupe "Soutenons le développement de Pouzilhac". À part Marc Godard, qui avait déjà été candidat à l'élection municipale, la campagne électorale est une première pour ce groupe. Un groupe qui veut "redonner de l'énergie au conseil municipal", relate Matthieu Saint-Jean, un de ses membres. Il poursuit : "La seule volonté qui nous anime, c'est de faire avancer les choses dans le village, finaliser les projets en cours, apporter quelques idées novatrices ou faire écho des commentaires dans le village". Même si les six membres de ce groupe venaient à être élus, l'équipe réunie autour du maire restera majoritaire à 9 contre 6.

Pour être élus dès le premier tour, la majorité absolue des suffrages exprimés devra être atteinte et les candidats devront obtenir un nombre de voix égal ou supérieur au quart de celui des électeurs inscrits. Ils intégreront le conseil municipal et travaillerons sur les prochains grands projets de cette commune comptant 730 âmes. À savoir la construction de la nouvelle station d'épuration (le marché pour choisir un maître d'oeuvre a été lancé et la mairie devrait signer le 24 octobre chez le notaire pour devenir propriétaire des lieux et y mener son projet, NDLR), la troisième tranche de la RD6086 ou encore la place de l'Église. Les électeurs ont rendez-vous ces deux dimanches au bureau de vote installé à la salle de l'Oustaou.

Marie Meunier

Le groupe "Soutenons le développement de Pouzilhac" est composé de Rudy Garro, Marc Godard, Stéphane Labarre, Katia Lejars, Matthieu Saint-Jean et Fanny Springer. Le groupe "Bien vivre à Pouzilhac" est composé de Pierre Laval, Émilie Cavagna, Michel Sales, David Audibert, Rémy Guasch-Mari et Christelle Coelho. Le scrutin se tiendra dans le bureau de vote de 8h à 18h. 

Marie Meunier

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais