Publié il y a 1 an - Mise à jour le 23.07.2022 - marie-meunier - 2 min  - vu 476 fois

ROCHEFORT-DU-GARD Philippe Varnet expose jusqu'au 7 août au Clos des Arts

Philippe Varnet à côté de l'une de ses sculptures d'1,74m de haut, peinte avec de l'acrylique. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Du 22 juillet au 7 août, l'artiste villeneuvois Philippe Varnet exposera ses oeuvres au Clos des Arts à Rochefort-du-Gard. Les visiteurs pourront découvrir les peintures de cet autodidacte qui fait cohabiter de nombreuses influences : abstraction géométriques, art naïf, surréalisme ou encore cubisme. 

Philippe Varnet a toujours peint. En véritable passionné, il lui faut ses "une ou deux heures quotidiennes à l'atelier" sans quoi il est très malheureux. Cela fait une dizaine d'années, depuis qu'il est en retraite, qu'il peint assidument. Avant, il était également très pris par son autre passion, qui a été son métier pendant des dizaines d'années, la cuisine. La maladie de sa femme a aussi été un élément déclencheur : "Le fait de rester à côté d'elle pendant qu'elle se battait contre le cancer, j'ai commencé à peindre", se remémore Philippe Varnet. Il a même réalisé un tableau à son effigie "Martine et son crabe".

La maladie est maintenant derrière le couple et la créativité de l'artiste au beau fixe. Il s'inspire de grands noms comme Braque, Mondrian, Juan Gris, Picasso ou encore Fernand Léger, en ajoutant sa patte. "Pour moi, tout est bon dans la peinture, c'est juste une question de sensibilité", indique le Villeneuvois. Lui n'hésite pas à mettre beaucoup de couleurs, de pep's, de gaieté dans ses toiles à l'acrylique.

Il a l'originalité de peindre sur des vieux draps. "Je les tends sur des cartons. Le fait de frotter la toile contre va créer du relief. Après j'enlève le carton et colle la toile sur un médium", explique Philippe Varnet. Pour créer une continuité dans ses oeuvres, il peint toujours sur le cadre. Quant aux sujets de ses oeuvres, il essaie d'y glisser quelques messages politiques comme dans son tableau "Indochine ou Vietnam ?", mais aussi d'amener un peu de poésie : "Aujourd'hui, la peinture se dirige vers un mode industriel. C'est trop structuré, trop léché, sans aucun tremblement. Il n'y a pas de place pour la rêverie qui est pourtant l'essence de l'Humanité."

Au Clos des Arts, Philippe Varnet exposera une vingtaine de peintures, une dizaine de sculptures et des petites sculptures qu'il vend moins de 50€. En début d'année prochaine, on pourra aussi le retrouver au centre culturel Jean-Ferrat à Sauveterre.

Marie Meunier

L'exposition de Philippe Varnet sera visible au Clos des Arts à la mairie annexe de Rochefort-du-Gard de 14h à 19h, jusqu'au dimanche 7 août.

Marie Meunier

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio