Publié il y a 1 an - Mise à jour le 20.04.2023 - Marie Meunier - 2 min  - vu 5630 fois

SAUVETERRE ViaRhôna : une passerelle de 200 m au-dessus du Rhône en construction

passerelle suspendue sauveterre rhône viarhôna

La construction de la passerelle suspendue ne nécessite aucune pile dans l'eau. 

- photo Marie Meunier

C'est un impressionnant chantier qui se déroule en ce moment au-dessus du bras mort du Rhône entre Sauveterre et Sorgues (Vaucluse). Une passerelle suspendue de 200m de long est en train d'être construite pour relier l'île de la Motte et l'île d'Oiselay. 

Le coût prévisionnel de cette passerelle s'élève à 4,16 millions d'euros HT(*). Il faut dire que ses dimensions sont spectaculaires : 200m de long, 3m de large, les mâts supportant l'édifice sont hauts de 22m et les pieux plantés à 9m dans le sol. Dans son allure générale, elle sera relativement comparable à celle entre La Balme/Virginin (entre la Savoie et l'Ain). Les travaux ont débuté en avril 2022 et devraient se terminer en juillet prochain, sauf aléa technique ou conditions météorologiques défavorables. Cette passerelle permettra de relier deux pistes cyclables déjà existantes de part et d'autre du fleuve, et complète ainsi ce tronçon faisant partie de la ViaRhôna. 

Cette opération est à cheval entre deux départements, mais c'est celui de Vaucluse qui en a la maîtrise d'ouvrage depuis 2019 (en convention avec le département du Gard). En parallèle, le département de Vaucluse poursuit jusqu'à l'été les travaux d'aménagement de la voie verte entre Sorgues et Avignon pour obtenir une section complète. Elle rejoindra ainsi les boucles cyclables existantes de l'île de la Barthelasse et permettra aux cyclistes de rouler jusqu'aux ponts Daladier et du Royaume, déjà équipés de voies vertes. La ViaRhôna poursuit son tracé ensuite côté Gard, le long du Rhône, en passant notamment par Aramon. 

Conçu pour faire face à une crue millénaire

Pour que le tronçon de 11km entre Sorgues et Avignon soit complet, il restera à réaliser les travaux d'aménagement du pont des Arméniers à Sorgues. Le démarrage du chantier sur cet ouvrage classé au titre des monuments historiques est envisagé pour début 2024. 

passerelle suspendue sauveterre rhône viarhôna
La construction de la passerelle suspendue ne nécessite aucune pile dans l'eau.  • photo Marie Meunier

La réalisation de la passerelle suspendue a été confiée au groupement d'entreprises 4M Mereu BTP, CAN et Granger fondations. Ce type d'édifice est une première en Vaucluse. Le tablier du pont sera posé de Sorgues vers Sauveterre grâce à un charriot. Toute la structure des mâts est maintenue grâce à des câbles arrières et latéraux qui ont aussi pour but de stabiliser la passerelle, notamment en cas d'oscillation dues au mistral. Car l'édifice a été construit sans aucune pile dans l'eau.

passerelle sauveterre câble chantier
L'ouvrage est stabilisé par des câbles arrière très résistants et épais. • photo Marie Meunier

Les usagers à vélo, à trottinette et à pied pourront l'emprunter. Un revêtement en caillebotis sera installé avec des pièces anti-dérapantes, pour éviter toute glissade en cas de pluie. Les charpentes métalliques seront en acier galvanisé et les filets latéraux en acier inox. L'ouvrage va être aménagé suffisamment en aval du barrage de Sauveterre pour éviter les effets dus aux lâchers d'eau. L'édifice a été construit pour résister à une crue millénaire. 

(*) Le coût prévisionnel des travaux de l'ensemble de la section entre Sorgues et Avignon s'élève à 8,939 millions d'euros HT. Le financement est réparti entre plusieurs instances : Union européenne avec le FEDER (1,1 million d'euros), l'État (1,316 million d'euros), région Sud (1,079 million d'euros), région Occitanie (675 000 €), département du Gard (1,1 million d'euros), département du Vaucluse (1,823 million d'euros), le Grand Avignon (545 000 €), la ville de Sorgues (200 000 €) et la Compagnie nationale du Rhône (1,090 million d'euros). 

Marie Meunier

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio