Publié il y a 1 an - Mise à jour le 22.09.2022 - thierry-allard - 2 min  - vu 348 fois

VILLENEUVE-LÈS-AVIGNON La ministre Geneviève Darrieussecq : « il reste beaucoup à faire pour l’emploi des personnes handicapées »

La ministre Geneviève Darrieussecq lors du congrès de Cheops, ce jeudi à Villeneuve (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

La ministre Geneviève Darrieussecq lors du congrès de Cheops, ce jeudi à Villeneuve (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

La ministre déléguée auprès du ministre des Solidarités, de l’Autonomie et des Personnes handicapées, chargée des Personnes handicapées Geneviève Darrieussecq était à Villeneuve-lès-Avignon aujourd’hui dans le cadre d’un congrès national. 

Il s’agit du congrès CHEOPS, pour Conseil national handicap et emploi des organismes de placement spécialisés du réseau Cap Emploi. Un congrès qui a commencé hier, et qui se poursuivait donc ce jeudi matin à Villeneuve en présence de la ministre. Un réseau de 97 Cap Emploi aux « valeurs d’humanisme et d’entrepreneuriat », souligne son président Jean-Pierre Bénazet. Le but de ce réseau est d’accompagner les publics en situation de handicap, en coopération avec Pôle Emploi, et aussi de les maintenir en entreprise. 

À l’issue de ce congrès, Geneviève Darrieussecq estimera avoir eu « quelques réponses pour le chemin qui nous reste à parcourir » sur la question de l’emploi des personnes en situation de handicap. Car le chemin reste long : « 460 000 personnes en situation de handicap étaient inscrites au chômage en juin dernier, c’est le plus bas niveau depuis sept ans, mais il reste beaucoup à faire, avec un taux de chômage des personnes en situation de handicap à 14 %, alors que le chômage moyen est à 7 % », reconnaît la ministre, qui note toutefois « une dynamique positive. »

La ministre Geneviève Darrieussecq, ce jeudi à Villeneuve La ministre Geneviève Darrieussecq lors du congrès de Cheops, ce jeudi à Villeneuve (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Une dynamique qui vise à rapprocher le handicap du monde de l’entreprise, entretenue par le réseau Cheops. « Vous avez fait du bon boulot, mais il faut poursuivre », leur dira la ministre en les complimentant sur leur « agilité », le réseau des Cap Emploi représentant à ses yeux « un très bon exemple de l’évolution vertueuse du service public de l’emploi ». Utile pour « ce qui pourra se faire plus tard », selon Geneviève Darrieussecq, notamment le projet lancé par Emmanuel Macron, France Travail, qui visera à terme à faire travailler ensemble tous les protagonistes de l’accompagnement et de l’aide aux demandeurs d’emploi. 

Y compris ceux en situation de handicap, dans un contexte de pénurie de main d’oeuvre généralisée. « Les personnes en situation de handicap n’ont pas des incapacités, mais des compétences que nous devons déterminer, renforcer, affirme la ministre. Trouver un emploi est une chose, s’y maintenir en est une autre, et pouvoir avoir un vrai parcours professionnel est un objectif majeur. » Un objectif partagé au niveau européen — la ministre était hier en République tchèque pour un sommet sur ce thème.

Certaines actions concrètes et déjà existantes restent à développer toutefois, comme le Duo Day, qui permet à des personnes en situation de handicap d’intégrer des entreprises partenaires à l’occasion de la Semaine européenne de l’emploi des personnes handicapées en novembre. « J’aimerais beaucoup plus d’implication du réseau Cap Emploi dans cette journée », lancera la ministre, avant d’évoquer les résultats de cette action : « la dernière édition a permis à 20 % des personnes en situation de handicap participantes de trouver une solution, un stage, un CDD et même un CDI. » 

Le tout pour, rappelle Geneviève Darrieussecq, une question simplement « d’égalité des chances. » 

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio