Publié il y a 7 mois - Mise à jour le 18.10.2023 - B.DLC - 1 min  - vu 6469 fois

ALÈS Descente de la police et des services de l'État dans les épiceries de nuit

La police et les services de l'état ont employé les grands moyens, mardi soir de 19h à 22h, dans la cité cévenole.  

Plusieurs épiceries de nuit ont vu débouler les forces de l'ordre et les services de l'État, mardi en soirée. Près de 40 fonctionnaires étaient mobilisés. Des contrôles et inspections de commerces ciblés autour de la vente illégale de tabac, du travail dissimulé, avec en ligne de mire des sanctions ou fermetures administratives pour plusieurs boutiques contrôlées, selon le commissaire Emmanuel Dumas. Une opération du CODAF, le comité opérationnel départemental anti-fraude du Gard.

"Les impôts, le service des douanes, la direction départementale de la protection des populations, l'Urssaf aussi, étaient à l'action avec la police nationale et municipale. Le sous-préfet était également présent lors de cette opération", indique le commissaire Dumas, patron de la police alésienne. Des descentes qui avaient pour but d'éplucher les conditions d'exercices des épiceries de nuit dans plusieurs quartiers de la ville d'Alès, comme à Clavières, aux Cévennes, ou encore dans le centre-ville. Au total cinq épiceries ont été visitées, mais deux sont plus particulièrement dans le viseur administratif. Un de ces commerces avait notamment déjà été impacté par une fermeture administrative cet été. 

B.DLC

Faits Divers

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio