Publié il y a 6 mois - Mise à jour le 18.10.2023 - Boris De la Cruz - 1 min  - vu 2636 fois

ALÈS Mort violente de Merouan : deux hommes mis en examen pour complicité d'assassinat

La marche blanche organisée il y a un an à Alès en hommage à la victime. 

Les deux hommes, interpellés mardi dans le quartier des Cévennes à Alès, sont mis en examen et sous contrôle judiciaire. Ils nient totalement les faits reprochés. 

Une opération de la police nationale a eu lieu, mardi matin, dans le quartier des Cévennes à Alès. L'objectif pour les enquêteurs étaient d'entendre la version de deux jeunes hommes interpellés hier. Deux individus qui apparaissent dans le dossier concernant la mort de Merouan, 23 ans, abattu rue Sully Prud'homme le 31 octobre 2022. Un adolescent, âgé de 17 ans au moment du drame, a été mis en examen quelques jours après les faits pour cet "assassinat". Il est toujours en détention provisoire dans ce dossier criminel. 

Depuis un an, les investigations se poursuivent, et les limiers de l'antenne de la police judiciaire de Nîmes pensent qu'un groupe a attiré la victime dans ce guet-apens. Le tireur serait le mineur incarcéré depuis près d'un an maintenant qui nie, lui aussi, formellement être "l'exécuteur". Les deux suspects interpellés hier à Alès pourraient avoir "fixé" la victime... Un rôle que les deux jeunes hommes interpellés réfutent catégoriquement. Ils ont été mis en examen ce mercredi au tribunal judiciaire de Nîmes pour "complicité d'assassinat", et ont été placés sous contrôle judiciaire.

Ils sont défendus par Maître Manon Casteran et Me Carmelo Vialette. Ce dernier, contacté ce mercredi, se refuse à tout commentaire dans ce dossier indiquant seulement que son client "nie totalement". La rédaction n'a pas pu joindre Maître Casteran. 

Boris De la Cruz

Faits Divers

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio