Faits Divers
Publié il y a 1 an - Mise à jour le 05.10.2021 - boris-de-la-cruz - 1 min  - vu 10364 fois

GARD Annulation d'un spectacle taurin, une association de protection animale se casse les dents au tribunal

Les arènes André Dupuis à Bouillargues (Photo Anthony Maurin).

Une association de Nice, "Les gamelles du coeur", a décidé d'attaquer récemment les passionnés de culture taurine en essayant d'interdire, devant le tribunal administratif, la novillada qui doit se dérouler le 9 octobre prochain aux arènes de Bouillargues.

Cette association de protection animale avait décidé de saisir la juridiction en procédure d'urgence, dite de référé, pour interdire le spectacle au nom des sévices infligés aux toros. L'association "Les gamelles du coeur" demandait plusieurs éléments au tribunal, notamment celui d'interdire la "novillada sans chevaux", "sous astreinte de 5 000 euros et au besoin avec le concours de la force publique". Elle réclamait aussi "d'obliger la commune ou les organisateurs de remettre les bovidés à un sanctuaire de la protection animale". Un autre argument développé était celui de condamner les organisateurs à payer 20 000 euros de préjudice moral pour chacun des toros présents dans l'arène ce jour-là.

Pour le président du club taurin de Nîmes et du Gard, Joe Gabourdes, qui se défendait seul : "La culture taurine continue" est évidente à Bouillargues puisque des spectacles se déroulaient déjà il y a un siècle. Des propos entendus par le tribunal administratif qui a rejeté la demande des "gamelles du coeur" et a même condamné cette association niçoise à payer les frais de procédure ! Encore une gamelle.

Boris De la Cruz

Boris De la Cruz

Faits Divers

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais