Faits Divers
Publié il y a 1 mois - Mise à jour le 21.10.2022 - boris-de-la-cruz - 2 min  - vu 14840 fois

GARD Après enquête, les gendarmes découvrent plus d'une tonne de cannabis : 4 personnes en détention

Photo d'illustration Anthony Maurin

Mercredi dernier, un convoi venu d'Espagne remontait sur l'autoroute A9 lorsqu'il a été arrêté par les gendarmes du GIGN. Une minutieuse opération qui est le fuit d'une longue enquête et d'investigations de terrain, mais aussi d'éléments techniques de la part des gendarmes de la brigade de Recherches de Vauvert et de la Section de Recherches de Nîmes. Une enquête qui a débuté en janvier 2022 après la découverte de 40 kilogrammes de cannabis sur la commune de Vauvert. Depuis une information judiciaire confiée au juge Olivier Sabin est en cours au tribunal judiciaire de Nîmes.

Cécile Gensac procureure de la république de Nîmes (Photo Yannick Pons) • Yannick Pons

Ce "convoi de transport organisé de stupéfiants était intercepté au péage autoroutier de Gallargues sur l'autoroute A9 en direction de Vauvert" indique la procureure de la république de Nîmes, Cécile Gensac. "Les recoupements effectués permettaient de suspecter un lien avec un trafic de stupéfiants sur la cité des Bosquets de ladite commune. L'enquête préliminaire réalisée par les enquêteurs de Vauvert permettait de conforter l’hypothèse d’un trafic d’ampleur, d'en déterminer les organisateurs, et le mode opératoire", poursuit dans un communiqué la patronne du parquet de Nîmes. "Les investigations se poursuivaient sur commission rogatoire d’un magistrat instructeur de Nîmes des chefs de trafic et importation de stupéfiants, blanchiment et associations de malfaiteurs. Les investigations, surveillances, observations et techniques spéciales d'enquête permettaient d’aboutir à l’interpellation d’un convoi en direct de sa remontée depuis la frontière espagnole le 19-10-2022 ainsi que sus exposé et à l’interpellation du conducteur", ajoute ce vendredi soir la procureur Gensac, avant de féliciter pour le travail accompli toutes les équipes de gendarmerie qui ont participé à cette opération et enquête.

"L'opération judiciaire sollicitait d'importants moyens à savoir la présence de 18 officiers de police judiciaire, et les unités d'intervention de l’antenne GIGN d’Orange, le Groupe observation et de surveillance de Montpellier, les pelotons de surveillance et d'intervention de Vauvert, St Hipolyte-du-Fort, et Nîmes pour le groupement de gendarmerie du Gard, le PSIG d’Arles de la gendarmerie des Bouches du Rhône 13, les techniciens d'intervention criminelle et le groupe cynophile de Nîmes. 1065.2 kgs de résine de cannabis étaient saisis dans le fourgon "porteur". Les perquisitions menées dans le quartier des Bosquets à Vauvert et sur Nîmes conduisaient au final à l’interpellation de 5 personnes outre 40 kilos de cannabis supplémentaires, ainsi qu'une arme de poing, des munitions et 8000 euros", complète la procureure.

Les 5 personnes en garde à vue ont été présentées au juge d'instruction et quatre ont été mises en examen et ensuite placées en détention provisoire par le juge des libertés et de la détention. La cinquième personne a le statut de témoin assisté.

Boris De la Cruz

Faits Divers

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais