Publié il y a 1 mois - Mise à jour le 27.02.2024 - Lïana Delgado - 1 min  - vu 1774 fois

JUSTICE Il insulte et menace le personnel de France Travail pour conserver son RSA

Archive

Un homme de 41 ans était jugé ce mardi 27 février devant le tribunal correctionnel de Nîmes pour menaces et outrages sur le personnel de France Travail (ex-Pôle Emploi).

Le 21 janvier 2024, un homme reçoit un courrier d’avertissement de France Travail au sujet de son RSA. Inquiet, l’homme demande un rendez-vous avec sa conseillère. Mais il s'énerve et profère des menaces de mort et des insultes par téléphone. Le personnel raccroche à trois reprises. La nuit ne lui ayant manifestement pas porté conseil, notre homme se rend le lendemain à l’agence de Courbessac à Nîmes.

“Ils m’ont demandé de prendre rendez-vous sur Internet mais l’accès était bloqué, je leur ai montré mais ils n’ont pas voulu m’aider. J’ai deux enfants, il faut que je paye mon logement”, explique ce père de famille qui cumule huit mentions à son casier judiciaire, notamment pour des violences conjugales. Comme la réponse ne lui convenait pas, il s'est à nouveau emporté, réitérant les insultes et menaces, jusqu'à son interpellation.

Son casier judiciaire reflète bien la personne de monsieur, il est violent. À 41 ans, il serait temps de se former et surtout de travailler. Monsieur ne réfléchit pas, il ne respecte pas, il laisse sa colère l’emporter. Vous le condamnerez à 18 mois d’emprisonnement, un maintien en détention et six mois de sursis probatoire avec l’obligation de travail, de soins et l’interdiction de prendre contact avec les victimes”, requiert la procureure de la République

Le tribunal le condamne à 11 mois de prison aménageable avec une obligation de soins et de travail et une interdiction de rentrer en contact avec les victimes. 

Lïana Delgado

Faits Divers

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio