Publié il y a 6 ans - Mise à jour le 29.03.2018 - boris-de-la-cruz - 1 min  - vu 4385 fois

NÎMES Père de famille tué et brûlé : son épouse reste en détention

Nîmes, le 1ier septembre, le corps d' un père de famille de 44 ans a été retrouvé mort carbonisé (Photo archive : Boris De la Cruz/ Objectif Gard)

Le 1er septembre 2015, Fakir Badre, un père de famille originaire du quartier de Pissevin à Nîmes et vivant à Milhaud, a été retrouvé tué et brûlé dans la garrigue Nîmoise. Un mois après le décès, l'épouse de la victime et ses deux fils ont été mis en examen et écroués pour " l'assassinat " du père de famille. Si depuis les deux fils sont sous contrôle judiciaire, l'épouse est incarcérée. Mercredi, elle était au tribunal de Nîmes pour son éventuelle prolongation de son incarcération alors que l'information judiciaire se poursuit. Le juge des libertés et de la détention a prolongé, hier soir, sa détention pour 6 mois. La mère de famille a reconnu avoir étranglé son époux, mais elle affirme ne pas l'avoir poignardé. " Il était dans l'intérêt d"une bonne administration de la justice et de sa propre protection que ma cliente reste en détention jusqu'à son procès ", souligne le conseil de la mise en cause, maître Kadidja Aoudia.

Boris De la Cruz

Faits Divers

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio