Alès-Cévennes
Publié il y a 10 jours - Mise à jour le 18.01.2023 - Corentin Migoule - 2 min  - vu 645 fois

ALÈS AGGLO Cérémonie des vœux : à quoi faut-il s'attendre ?

Rivenq

En 2021 et en 2022, Christophe Rivenq avait dû se contenter de voeux en vidéo. (Capture d'écran vidéo Facebook)

48 heures après les avoir présentés au personnel des collectivités, Christophe Rivenq, président d'Alès Agglomération, prononcera ses vœux à la population ce mercredi 18 janvier (18h30) au parc des expositions de Méjannes-les-Alès. 

Il y travaille depuis "plusieurs jours". Avec l'aide de ses collaborateurs, Christophe Rivenq a accouché d'un discours ficelé d'une trentaine de minutes, lequel sera prononcé ce mercredi soir (18h30) dans un parc des expositions de Méjannes-les-Alès qu'il espère bien garni. "Je vais essayer de m'y tenir sans dépasser pour ne pas que ça soit trop long", précise l'élu alésien, pas particulièrement angoissé par ce rendez-vous avec la population mais soucieux de ne pas rater sa première cérémonie de vœux en présentiel.

Car depuis son élection à la tête de l'intercommunalité le 15 juillet 2020, le patron de l'Agglo s'est résolu par deux fois à présenter ses vœux en vidéo en raison de la pandémie. Et, même l'OG d'Or qu'il a remporté à deux reprises dans la catégorie "meilleure réalisation" (revoir ici) ne fait pas le poids face à une cérémonie en bonne et due forme avec "les gens qui font le territoire"

Sans surprise et leur cœur un peu lourd, bien qu'il aurait "beaucoup de choses à dire à ce sujet", Christophe Rivenq reviendra rapidement sur la course au label "Capitale française de la culture 2024" dont Pays de Montbéliard est sorti vainqueur. S'il se laissera tenter par l'annonce de "quelques grands projets" de l'année 2023 et du reste de la mandature pour donner des perspectives réjouissantes à l'assistance, le patron d'Alès Agglomération rappellera quelques réalisations majeures "pour montrer que les élus se sont bougés malgré la crise".

Rivenq
En 2021 et en 2022, Christophe Rivenq avait dû se contenter de voeux en vidéo. (Capture d'écran vidéo Facebook)

La mécanique de son discours reposera sur la recherche d'un équilibre mêlant des messages empreints "d'optimisme" et des appels à "l'effort". Car "les temps vont être durs" pour des collectivités de plus en plus "étranglées" sur le plan financier. Comme il en a pris l'habitude, "sans agressivité", Christophe Rivenq adressera quelques tacles à l'exécutif, en dénonçant notamment "les différences de traitement entre les grandes métropoles et les territoires à taille humaine"

Mais l'essentiel de son allocution concernera la défense de la marque territoriale "Le Sud ingénieux" lancée l'an dernier (relire ici) et qu'il estime encore largement sous-exploitée. "Je veux convaincre les gens avec des arguments pour leur faire comprendre que c’est une chance pour le territoire", prévient le premier adjoint de la ville d'Alès. D'autre part, il s'en défend, cette marque territoriale "n'est pas une communication", mais "notre ADN !"

Après quoi, il ne résistera peut-être pas à la tentation de présenter son nouveau mouvement politique (relire ici) en profitant de l'aubaine d'une assistance fournie. Certains vice-présidents de l'Agglo à ses côtés ne seront pas difficiles à convaincre puisqu'ils auraient déjà verbalement émis l'idée d'adhérer. Enfin, un film à l'effigie de la marque territoriale et abordant la thématique de la transmission avec pour personnage principal le pilote Vincent Beltoise sera projeté. 

Corentin Migoule

Alès-Cévennes

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais