Publié il y a 8 mois - Mise à jour le 15.09.2023 - Thierry Allard - 2 min  - vu 525 fois

BAGNOLS/CÈZE Les entrées de ville limitées à 50 km/h dès lundi

Le président de la commission extra-municipale Jean Gouret et l'adjoint au maire Christian Baume

- Photo : Thierry Allard

C’était un serpent de mer depuis des années, dès lundi ce sera une réalité : les entrées de ville de Bagnols vont toutes passer de 70 à 50 km/h de limitation de vitesse, et ce dès ce lundi 18 septembre.

Une décision prise sous l’impulsion de la commission extra-municipale présidée par Jean Gouret, ancien enseignant impliqué de longue date dans les questions de sécurité routière. « Parmi les constats réalisés par cette commission, le passage des entrées à 50 km/h était un sujet », note l’adjoint au maire délégué à la Sécurité, Christian Baume. Un sujet poussé par la commission depuis presque dix ans, au vu de l’accidentologie et des retours des riverains. « Il y a une demande forte », affirme l’élu à l’issue de nombreuses réunions de quartiers.

Bref, la ville va donc mettre fin à « l’exception du 70 km/h », comme l’appelle Christian Baume. Une exception en vigueur depuis 1975 route de Nîmes, de Tresques, de Saint-Gervais et d’Avignon, car sans cette exception, la vitesse est automatiquement limitée à 50 km/h en entrée d’agglomération. « C’est le principe général du Code de la route », souligne l’élu. Et s’il y a des exceptions, elles seront désormais dans l’autre sens, puisque l’avenue de l’Ancyse, qui fait office d’entrée de ville depuis Sabran, va passer à 30 km/h, compte tenu de son étroitesse par endroits et du nombre de cyclistes qui y circulent.

« Et il y a des anomalies aussi, relève Jean Gouret. Sur une partie de la route de Nîmes, la limitation est à 50 km/h d’un côté et à 70 de l’autre. » Cette anomalie a donc vécu. Globalement, l’idée est « d’essayer d’éviter au maximum les accidents », reprend Jean Gouret. Car entre 1975 et 2023, Bagnols a évolué, et les entrées de villes sont désormais jalonnées d’entrées de rues et/ou de zones commerciales. C’est le cas notamment route d’Avignon, avec l’implantation récente d’un supermarché Lidl, qui a apporté un flux supplémentaire. « Et les déplacements doux ont pris de l’ampleur, de plus en plus nous allons devoir partager la voie publique et apaiser la vitesse », ajoute Christian Baume.

La mairie ne s’arrêtera pas aux entrées de ville, puisque l’avenue du Général De-Gaulle va passer à 30 km/h, comme l’avenue Vigan-Braquet. « Et dans le coeur de ville nous allons passer à des zones à 20 ou 30 km/h », note Christian Baume, alors que les « zones de rencontre », où les piétons sont prioritaires et où la vitesse est limitée à 20 km/h, vont être étendues dans l’hyper centre. « On va refaire le point rue par rue, ça va continuer dans le temps », précise l’adjoint.

En attendant, il va falloir que les automobilistes s’habituent aux nouvelles limitations des entrées de ville. « On va laisser le temps aux usagers », avance Christian Baume alors que les panneaux sont en cours d’installation. Mais, une fois cette période passée, « il y aura des contrôles radar. »

Thierry Allard

Bagnols-Uzès

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio