Publié il y a 1 mois - Mise à jour le 11.04.2024 - Thierry Allard - 3 min  - vu 196 fois

GARD RHODANIEN Le Gran Fondo de retour les 20 et 21 avril

Élus et organisateurs ont présenté cette 3e édition du Gran Fondo Provence Occitane mardi à Cornillon

- Photo : Thierry Allard

La 3e édition du Gran Fondo Provence Occitane, une course cyclosportive accompagnée d’un week-end festif au départ de Cornillon, dans la vallée de la Cèze, se tiendra les 20 et 21 avril. Et après le succès des deux premières éditions, l’idée est désormais de pérenniser un événement qui permet de muscler les ailes de saison touristique.

On peut changer une équipe qui gagne. Cette année, les organisateurs de l’événement pour la société Ventoux Events sont des nouvelles têtes, Pierre-Henri Prost et Matthieu Fenault. « Mais ça ne changera pas la réussite de l’événement », pronostique le vice-président de l’Agglomération du Gard rhodanien, Benoît Trichot, qui propose la manifestation via l’office de tourisme. Une manifestation qui a tutoyé le millier de participants l’année dernière, et encore, la météo incertaine en avait découragé quelques uns. « On attend encore 1 000 personnes, pour l’instant nous en sommes à 650 inscrits, mais c’est dans les derniers jours que ça se décide, en fonction du temps », précise Pierre-Henri Prost, désormais directeur de Ventoux Events après être notamment passé par l’organisation de la « Sainté-Lyon ».

Le parcours de cette 3e édition reste inchangé : deux tracés, un de 75 kilomètres et un autre de 155 kilomètres, passant, entre autres, par le mont Bouquet ou les gorges de l’Ardèche, avec un dénivelé de 2 300 mètres, « adapté à un début de saison », estime Pierre-Henri Prost. « Le mont Bouquet, c’est la grosse difficulté de l’épreuve, et je sais de quoi je parle !, affirme Benoît Trichot, qui a participé aux deux premières éditions. Mais la vue est magnifique d’en-haut. » Les organisateurs réfléchissent toutefois à apporter des nouveautés, mais l’année prochaine, « pour donner aux participants l’envie de revenir », affirme Pierre-Henri Prost.

« C’est un événement sportif, mais on vise bien les retombées économiques, d’image »

Car le but de « la plus grosse course amateurs du Gard », comme la qualifie Benoît Trichot, est aussi et peut-être surtout de ramener du monde sur la destination touristique Provence Occitane sur une aile de saison, avant le rush de l’été. « C’est un événement sportif, mais on vise bien les retombées économiques, d’image », avance le vice-président de l’Agglo. Pour un budget de 66 000 euros mis sur la table par l’intercommunalité pour chaque Gran Fondo, avec l’aide cette année du Département à hauteur de 2 000 euros, les retombées sur le territoire sont de « 350 000 euros par édition, avec un panier moyen de 89 euros », précise l’élu. Et il ne s’agit que des retombées directes. « Le retour sur investissement était déjà fait dès la première édition », rajoute le président de l’Office de tourisme Provence Occitane, Jérémie Castor.

« Il y a des gens qui viennent en mode vacances, avec des nuits d’hôtel, des restaurants, à plusieurs, rajoute Pierre-Henri Prost. Et plus de 50 % sont cadres supérieurs, c’est une clientèle haut-de-gamme, qui a les moyens. » Et qui vient parfois de loin : « L’an dernier, on a eu un Japonais, s’amuse Jérémie Castor. Le Gran Fondo permet un rayonnement national et international, aussi pour faire revenir les gens. » « Nous avons quasiment tous les départements français représentés lors de la course », reprend le directeur de Ventoux Events. De fait, 13 % des participants de l’édition 2023 venaient du Vaucluse, 10 % du Gard, 9 % des Bouches-du-Rhône et 6 % de la Drôme. Les deux-tiers restants venaient donc de plus loin.

Alors pour leur donner envie de revenir, les organisateurs ont prévu « un immense week-end », pose le maire de Cornillon Gilles Delalieu. Ainsi, les animations démarreront au parc Saint-Nabor, épicentre de l’événement, dès le samedi 10h, avec un marché de producteurs locaux, accompagné de food-trucks, et des animations pour les enfants. En parallèle, l’après-midi le village expo avec retrait des dossards ouvrira ses portes au même endroit. L’idée étant donc d’attirer plus largement que les coureurs et leurs accompagnants. Les animations se poursuivront aussi le dimanche. Et pour l’occasion, « nous avons refait entièrement le parc pour mieux accueillir l’événement », précise le maire. La dotation pour les coureurs, avec maillot, boissons énergisantes et bidon offerts, est à l’avenant, et les « ravitos » seront munis en produits locaux.

Plus d’informations ici.

Thierry Allard

Bagnols-Uzès

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio