Bagnols-Uzès
Publié il y a 20 jours - Mise à jour le 16.11.2022 - Thierry Allard - 3 min  - vu 255 fois

GRAND AVIGNON Voyage au cœur du centre de tri des déchets après l’extension des consignes de tri

centre tri vedène 2

Le tri des déchets recyclables se fait manuellement

- Photo : Thierry Allard

Depuis le 1er novembre, tous les emballages se trient sur le périmètre du SIDOMRA, qui comprend notamment le Grand Avignon et ses sept communes gardoises et les communautés de communes des Sorgues du Comtat et du Pays des Sorgues Monts de Vaucluse. Des travaux ont été nécessaires pour adapter le centre de tri de Vedène (Vaucluse). Visite.

Que se passe-t-il une fois que nos poubelles sont collectées ? Pour le contenu des sacs de tri, qui accueillent désormais tous les emballages en plastique, en carton ou encore en métal, tout se passe au centre de tri qui jouxte l’unité de valorisation énergétique de Vedène. Ces déchets recyclables sont triés manuellement pour séparer le papier, le plastique et le métal. Pour permettre de mettre en place cette extension des consignes de tri, il a fallu former le personnel, mais aussi investir.

nouvelles installations centre tri vedène
Un convoyeur et un séparateur ont été installés • Photo : Thierry Allard

731 000 euros exactement pour mettre en place un séparateur à courant de Foucault, qui utilisent un champ magnétique, et un convoyeur pour alimenter le séparateur. Une solution « économiquement plus avantageuse », selon les termes du président du Grand Avignon et du SIDOMRA Joël Guin. Une solution moins onéreuse qu’un tri optique entièrement mécanisé, et qui requiert donc du personnel. De quoi en faire « un formidable outil d’insertion et de réinsertion », affirme le président, alors que 34 personnes en insertion trient les déchets recyclables chaque jour.

centre tri vedène
Au centre de tri de Vedène • Photo : Thierry Allard

7 000 tonnes arrivent chaque année sur le centre de tri, dont 6 000 sont recyclées. « Grâce aux nouveaux équipements, nous allons en valoriser encore plus », souligne le directeur territorial de Suez, le délégataire. Et avec la solution choisie, « nous pérennisons une quarantaine d’emplois », rajoute-t-il, par le biais de la filiale de Suez Rebond insertion. « De 2009 à 2021, 515 personnes ont bénéficié du dispositif d’accompagnement, précise-t-il, avec pour 64 % d’entre elles, un emploi durable, de transition ou une formation qualifiante. »

élus et entreprises centre de tri vedène
Élus et partenaires ont inauguré l'extension des consignes de tri du Grand Avignon • Photo : Thierry Allard

Améliorer les performances de tri

Au niveau environnemental, l’extension des consignes de tri devrait permettre d’améliorer la performance de tri, qui est de 61 kilos par an par habitant de déchets triés dans le Vaucluse, « là où la moyenne en France est de 69 kilos », souligne la directrice de l’entreprise en charge de la réduction environnemental des emballages et des papiers en France Citeo, Christine Leuthy-Molina. « La simplification du geste va créer un effet d’entraînement », rajoute-t-elle. Un effet qui devrait permettre de gagner plus de 3 kilos par an par habitant en moyenne, espèrent les protagonistes.

Que mettre dans les sacs et bacs jaunes ?

Sur le territoire du SIDOMRA : les papiers (journaux, magazines, prospectus…), emballages en métal (canettes, aérosols, boîtes de conserve…), emballages en plastique (bouteilles…), emballages en cartons léger et briques alimentaires. S’ajoutent à ces déchets depuis le 1er novembre : paquets de chips, barquettes, emballages plastique des packs d’eau, gourdes de compote ou encore pots de yaourt. Pour le dire plus simplement : tous les emballages.

Pour y parvenir, « il faut que l’habitant comprenne qu’il fait partie de l’équation, qu’il accompagne ce petit geste », estime Christine Leuthy-Molina. En tout cas, le Grand Avignon y met du sien, « avec plus de 30 000 bacs jaunes et plus de 900 points d’apport volontaire, et ces installations vont se poursuivre », note le vice-président du Grand Avignon délégué à la valorisation des déchets Jacques Demanse. Et ça marche, puisque la quantité d’ordures ménagères collectées sur le territoire de l’Agglo est en baisse alors que celle des déchets recyclables augmente.

déchets
Les déchets recyclables sont compactés sous forme de ballots • Photo : Thierry Allard

Visitez l'incinérateur de Lunel-Viel ce samedi

Une journée portes ouvertes est organisée ce samedi 19 novembre à l'unité de valorisation énergétique dans la cadre de la Semaine européenne de réduction des déchets. Suez et le Syndicat Pic et Etang ouvrent donc les portes de l'incinérateur toute la journée, l'occasion de découvrir cet outil.

Thierry Allard

Bagnols-Uzès

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais