Bagnols-Uzès
Publié il y a 1 mois - Mise à jour le 05.12.2022 - Marie Meunier - 2 min  - vu 494 fois

PONT-SAINT-ESPRIT Préavis de grève ce mardi : le syndicat FO explique pourquoi

L'hôtel de ville de Pont-Saint-Esprit (DR)

Un préavis de grève a été déposé par la section locale Force ouvrière (FO) mairie et CCAS de Pont-Saint-Esprit pour la journée de mardi 6 décembre. La municipalité s'est déjà exprimée dans un communiqué. Le syndicat répond à travers les mots de Pascal Le Rouzic, secrétaire général adjoint FO, membre du comité technique et du CHSCT à la mairie de Pont-Saint-Esprit.

Le syndicaliste justifie ce préavis de grève par une "absence de réelle concertation" et espère qu'il va permettre d'engager "de véritables négociations". Depuis janvier, la mairie de Pont-Saint-Esprit a mis en place des groupes de travail composés d'agents volontaires. Ces derniers ont travaillé sur la mise en place des 1 607 heures (cadre réglementaire du temps de travail des agents de la fonction publique territoriale depuis le 1er janvier 2022, ndlr), sur le télétravail, sur la mise à plat du régime indemnitaire des agents...

Pascal Le Rouzic FO mairie Pont-Saint-Esprit
Pascal Le Rouzic est secrétaire général adjoint FO, membre du comité technique et du CHSCT à la mairie de Pont-Saint-Esprit. • photo DR

Dans son communiqué, Pascal Le Rouzic le reconnaît : "Il y a bien eu des groupes de travail, en présence d'une élue, durant plusieurs mois. Mais la majorité des propositions formulées par les représentants du personnel n'a pas retenu l'attention des élus". Il poursuit : "Les agents qui ont participé à ces groupes de travail le regrettent et se sentent méprisés. [...] Sur le passage aux 1 607 heures, bien évidemment, les personnels ne s'y opposent pas. Ils s'opposent aux modalités d'application restrictives et imposées par les élus de la commune, car il n'est pas pris en compte la réglementation qui permet de procéder à une réduction du temps de travail pour tenir compte, entre autres, de la pénibilité."

Un deuxième comité technique ce mercredi

Autre pierre d'achoppement, la revalorisation du régime indemnitaire : "Le groupe de travail a reçu une fin de non-recevoir par la décision municipale, et de ce fait, n'a pas pu finaliser sa démarche. À ce jour, ce travail non abouti va engendrer une iniquité sociale." Les agents, consultés par les représentants du personnel, ont donc désapprouvé ces deux points : les modalités d'application relatives à la mise en place des 1 607 heures et à la revalorisation du régime indemnitaire.

Un deuxième comité technique aura lieu mercredi 7 décembre pour en reparler. À FO, on craint de retomber dans les "mêmes critères que ceux dénoncés". Quant à la maire, Claire Lapeyronie, elle souhaite insister sur le "caractère réglementaire du passage aux 1 607 heures et redire (sa) volonté de ne faire perdre aucun avantage indemnitaire aux agents spiripontains". Conformément à la réglementation, une délégation de représentants du syndicat a été reçue en mairie ce lundi.

Des perturbations à prévoir

En raison du préavis de grève, des perturbations sont à prévoir ce mardi 6 décembre. Les services d'accueil dans les écoles élémentaires et maternelles risquent d'être fortement impactés. Il n'y aura pas de garderies le matin, le soir et pas de cantine. Mais les repas ne seront pas facturés aux familles.

Marie Meunier

Bagnols-Uzès

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais