Publié il y a 1 mois - Mise à jour le 17.02.2024 - TA - 2 min  - vu 1784 fois

ROCHEFORT-DU-GARD Le maire demande une exonération de la TEOM pour janvier

rémy bachevalier rochefort-du-gard

Rémy Bachevalier, maire de Rochefort-du-Gard

- photo Marie Meunier

Depuis le changement de prestataire de la collecte des déchets sur le territoire du SMICTOM Rhône-Garrigues le 1er janvier dernier, les dysfonctionnements se sont multipliés, notamment à Rochefort-du-Gard.

Le maire de la commune Rémy Bachevalier a donc demandé cette semaine par courrier à ce que les Rochefortais soient exonérés de la Taxe d’enlèvement des ordures ménagères (TEOM) « pour le mois de janvier pour service non fait », précise le maire. Seulement, « Nous avons reçu une première réponse négative du Grand Avignon nous indiquant que : ‘l’assujettissement à cette taxe dans son intégralité est obligatoire, même en cas d’absence de service ou lorsque le service dysfonctionne’ et que ‘même si la collecte a été effectuée avec retard et de façon désorganisée, le service a bien été réalisé’. »

« Cette réponse ne me satisfait aucunement et je n’en resterai pas là !, reprend Rémy Bachevalier, dont la colère ne retombe pas. Je vais réitérer ma demande pour vous, en la relayant dans un courrier envoyé aux sénateurs de notre territoire et demander à ce que le taux de la taxe baisse drastiquement, au vu de la qualité de service en baisse. »

L’élu s’en prend ensuite au SMICTOM, qui « a fait peser sur les mairies le poids de ces dysfonctionnements et nous avons dû nous mobiliser pour compenser ces erreurs et ainsi limiter les dégâts, garantir la salubrité de nos rues et trouver une issue à cette situation déplorable. » Il rappelle qu’il a missionné, dès le 2 janvier, les services techniques « pour répondre à la colère de chacun. Colère qui parfois se mue en manque de respect, d’insultes pour les agents et les élus ce que je condamne et déplore fortement. Ce sont près de 150 appels par jour qui sont reçus depuis 8 semaines par nos services. Des dizaines de listes de rues non collectées qu’ils font remonter quotidiennement. Des milliers de sacs jaunes distribués à la population. Des heures de réunions pour mettre en commun le peu d’information, parfois contradictoire, que le SMICTOM nous fait passer et vous les transmettre ensuite. » Services qui ont « collecté plus de 15 tonnes en dehors des containers. Nous enverrons bien sûr les factures au SMICTOM et des pénalités vont être appliquées à Eco-déchets (le prestataire, ndlr). »

Après avoir remercié ses services, le maire affirme que « notre élu aux services techniques est tous les jours au SMICTOM pour s’assurer que la collecte de notre territoire reste une priorité. De la même manière nous demandons des comptes au SMICTOM, au Grand Avignon et à Eco-déchets à chaque rencontre avec eux. » Alors même si « la situation semble s’améliorer progressivement, ce n’est toujours pas acceptable. Avec toute mon équipe, nous ne lâcherons rien tant que le niveau de service ne sera pas revenu à ce que nous avons connu. Nous y serons extrêmement vigilants, vous pouvez compter sur nous. »

TA

Bagnols-Uzès

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio