Publié il y a 1 an - Mise à jour le 18.05.2023 - Thierry Allard - 2 min  - vu 2375 fois

UZÈS Des parents d’élèves des collèges Trintignant et Lou Redounet s’indignent de nouvelles fermetures de classes

Muriel Zuriguel, Philippe Gibert et Jean Attigui, parents d'élèves élus aux collèges Trintignant et Lou Redounet, tirent la sonnette d'alarme

- Photo : Thierry Allard

Les classes ferment, la colère monte : l’annonce de deux fermetures de classes au collège Lou Redounet, à Uzès, qui suit l’année dernière une fermeture de classe déjà dans ce même collège et une autre au collège Trintignant indigne des parents d’élèves des deux établissements, qui ont décidé de se mobiliser.

« Le résultat de ces fermetures de classes, c’est que les effectifs augmentent dans les classes, explique Philippe Gibert, parent d’élève à Trintignant, élu au conseil d’établissement. Pour la rentrée de septembre, au Redounet nous aurons 27 élèves en 4e et quasi 30 élèves sur les autres niveaux, et à Trintignant les 4e et 5e seront à 30 élèves, les autres à 24. » Conséquence : « C’est l’usine, tonne Jean Attigui, parent d’élève au Redounet, lui aussi élu au conseil d’établissement. Les professeurs ne peuvent pas se concentrer sur les les élèves qui en ont besoin, c’est rajouter des problèmes aux problèmes. »

Sans compter que « nous ne pouvons plus accueillir les nouveaux arrivants », complète Philippe Gibert, qui évoque notamment le cas de la classe ULIS, pleine. « Pour les familles c’est compliqué, ça pose une question d’équité vis-à-vis de la carte scolaire », reprend Muriel Zuriguel, parent d’élève élue au conseil d’établissement du collège Trintignant. Des familles que les trois parents d’élèves veulent impliquer : « Nous voulons lutter contre la résignation, créer un réseau, en relation avec les professeurs et les élus du territoire », avance Philippe Gibert, qui plaide aussi pour « une refondation » de l’école. Une pétition a été lancée en début de semaine, et avait réuni plus de 240 signatures à l’heure où nous écrivions ces lignes.

« On reste dans les standards »

Du côté des services de l’Éducation nationale, on reconnaît les fermetures de classes au collège Lou Redounet, et même une fermeture de plus que celles annoncées par les parents d’élèves : « Nous avons ouvert une classe de 6e l’année dernière car nous pensions avoir plus d’effectifs de CM2 qui allaient arriver, mais ça n’a pas été le cas, donc il a été décidé de fermer la classe ouverte l’an dernier. » En plus, une classe de 5e et une autre de 3e ferment aussi, en raison « d’effectifs en baisse par rapport à l’an dernier », dit-on à la Direction des services départementaux de l’Éducation nationale du Gard (DSDEN).

Mécaniquement, les effectifs augmentent dans les classes restantes. « Mais on reste dans les standards », affirme la DSDEN, y compris en 6e, où « avec 30 élèves par classe, on est dans la norme établie pour les établissements qui ne sont pas en Zone d’éducation prioritaire. » Et la problématique va continuer dans les années à venir, estime la DSDEN, puisque « les effectifs en CM2 continuent de baisser. »

En attendant, les parents d’élèves uzétiens ne comptent pas baisser les bras, et ont déjà prévu de manifester le mercredi 24 mai à partir de midi devant les deux collèges. Une délégation sera reçue à la DSDEN le vendredi 2 juin.

Thierry Allard

Bagnols-Uzès

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio