Publié il y a 1 an - Mise à jour le 14.09.2022 - coralie-mollaret - 2 min  - vu 310 fois

EXPRESSO Face-à-face entre les pompiers et la présidente du Département

Le convoi de manifestant est parti ce matin de la caserne Sergent Triaire (Photo : Coralie Mollaret)

Suite à la manifestation d'hier, la présidente du Conseil départemental, Françoise Laurent-Perrigot, s’entretiendra ce matin à 9 heures avec les pompiers. 

Ce mardi avenue Feuchères, 350 pompiers selon le syndicat Sud ont manifesté pour réclamer plus de moyens matériels et humains. Dans le viseur des grévistes : « L’application de l’accord du 3 mai 2021 qui prévoit l’embauche de 50 pompiers professionnels en plus », a répété le responsable du syndicat Sud, Nicolas Nadal. Souvenez-vous, lors de cette manifestation l'an dernier, 300 pompiers avaient arboré le masque « Casa de papel » de la célèbre série espagnole diffusée sur Netflix.

Réunion, ce mercredi matin au SDIS (Photo : droits réservés)

Le Conseil départemental est aujourd'hui le principal bailleur de fonds du Sdis (Service départemental d’incendie et de secours) avec une subvention de fonctionnement s'élevant à 48 M€. Avec une dette élevée - 63,8 M€ fin 2020 -, la situation du Sdis est déjà fragile. À leur demande, les pompiers seront reçus, ce mercredi à 9 heures, par la présidente du Département. « C’est elle qui peut décider d’ouvrir une ligne supplémentaire dans le cadre du prochain budget 2023 », poursuit le syndicaliste, qui précise bien : « Nous demandons un accroissement d’effectif et non le remplacement des postes vacants. » 

Que veulent les syndicalistes ?

Selon nos sources, les syndicalistes demanderont à la présidente la mise en place d’un plan pluriannuel s’étalant sur 5 ans, comprenant l’embauche chaque année de 10 sapeurs-pompiers professionnels. Sachant qu’un agent « coûte » environ 40 000 €. Le montant de ces recrutements reviendrait donc à 400 000 € par an et donc à 2 millions d’euros sur cinq ans. À noter que le directeur du Sids, le colonel Jean-Michel Langlais, devait également écrire à la collectivité pour demander des moyens supplémentaires. 

CM

coralie.mollaret@objectifgard.com

Coralie Mollaret

Gard

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio