Article réservé aux abonnés
Publié il y a 18 jours - Mise à jour le 04.06.2024 - Sabrina Ranvier - 6 min  - vu 141 fois

FAIT DU JOUR Aides, stages, bons plans : l'Europe pour les nuls

"Huit langues différentes sont enseignées à la maison de l'Europe", précise Michael Stange, directeur. Créée en 1966, l’association la maison de l’Europe est labellisée depuis 2013 centre Europe directe par la commission européenne. 

- Sabrina Ranvier

Déconnectée, technocratique, impératrice de la paperasse. Les critiques tambourinent l'Union européenne (UE). Est-elle vraiment utile ? Oui, tranche Jean-Louis Portal. Cet agriculteur fait pousser vignes, légumes et céréales à Meynes. Même s’il ne s’économise pas, il a fini l’année en déficit de 10 %. Cela aurait pu être pire : « Sans les aides européennes de la politique agricole commune (PAC), j’aurais fait 20 %. » Déscolarisée, Jihane est partie un mois en stage Erasmus + en Grèce. Cette jeune fille, aidée par la mission locale, en revient avec la ferme intention de reprendre ses études. L’association Temps libre voulait ouvrir une friperie en Gardonnenque. Qui accepte d’aider une activité peu lucrative ? L’UE a financé 64 % du projet. Elle a aussi subventionné 57 % des équipements de la boutique de la halte paysanne de Saint-Dionisy. Le 9 juin, les électeurs français sont invités à élire leurs 81 députés européens. Quel est le rôle de ce parlement ? Qu’apporte l’UE dans la vie quotidienne des Gardois ? Où va son argent ?

Tout un symbole : le parlement européen est implanté à Strasbourg. • freepik

« L’Europe n’est pas un extraterrestre »

Michael Stange, directeur de la maison de l’Europe de Nîmes, a grandi en République démocratique allemande (RDA). Villes ou campagnes, grands projets ou vie quotidienne, pour lui, l’Europe est partout.

« Les personnes ne font pas le lien entre Bruxelles et les territoires mais l’Europe est omniprésente dans notre quotidien. On ne peut pas dire que c’est un extraterrestre ! », lance poliment mais fermement Michael Stange. Le directeur de la maison de l’Europe de Nîmes, labellisée Europe directe, pointe son doigt sur des lignes de crédits. Le volet muséographie du musée de la Romanité ? 1 M€ du fonds européen FEDER. La Smac Paloma ? 889 238 €. Le bruit d’un trambus, passant juste devant la maison de l’Europe, l’interrompt. L’engin a troqué son gris-orange habituel pour un fringant bleu électrique. Couvert d’étoiles, il appelle à voter pour les élections européennes le 9 juin. Michael Stange sourit : « Même les quais d’arrêt du trambus ont reçu 336 000 € c’est presque la moitié du budget. » Et cela devrait continuer. La région Occitanie est dotée de 1,4 milliard d’€ en fonds structurels européens pour la période 2021-2027.

Plus de frais délirants de téléphone

Michael Stange enchaîne : et cette carte d’assurance maladie qui p …

Il vous reste 80% de l'article à lire.

Pour continuer à découvrir l'actualité d'Objectif Gard, abonnez-vous !

Votre abonnement papier et numérique
à partir de 69€ pour 1 an :

  • Votre magazine en version papier et numérique chaque quinzaine dans votre boite aux lettres et en ligne
  • Un accès illimité aux articles exclusifs sur objectifgard.com
Sabrina Ranvier

Gard

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio