Publié il y a 1 an - Mise à jour le 28.01.2023 - Anthony Maurin - 2 min  - vu 303 fois

L'OEIL DANS L'OBJECTIF L'actualité de la semaine en images

Le Vigan. Abattoir (YP)

De gauche à droite, Jamie Wellard, Isabelle Alary, Stéphane Thiry, Marc Delpuech, Adrien Pellissier, Daniel Berthy et Dominique Barral

- (photo Yannick Pons)

Chaque samedi, à midi, Objectif Gard vous propose de jeter un œil dans le rétro et de revenir en images sur l'actualité de la semaine écoulée.

Fête de la Saint-Vincent 2023
La fête de la Saint-Vincent a été célébré ce dimanche 22 janvier 2023, à Jonquières-Saint-Vincent. • Photo : S.Ma

La fête de la Saint-Vincent. La fête de la Saint-Vincent a trouvé un second souffle après deux ans d'interruption. Près de 500 personnes ont bravé le mistral pour célébrer le saint patron des vignerons, ce dimanche 22 janvier.

rani assaf nîmes olympique
Rani Assaf, président du Nîmes Olympique  • Romain Cura

Les enjeux des Crocos selon le président Assaf. Alors qu'à la moitié de la saison, Nîmes Olympique est lanterne rouge de Ligue 2, le président Rani Assaf a accepté de prendre la parole sur Objectif Gard. Le patron des Crocos revient sur le changement de coach, les mauvais résultats actuels et la crainte de la descente en National. Il évoque aussi le mercato hivernal et les arrivées prévues d'au moins trois joueurs, ainsi que l'état de la pelouse au stade des Antonins. 

Le Vigan. Abattoir (YP)
De gauche à droite, Jamie Wellard, Isabelle Alary, Stéphane Thiry, Marc Delpuech, Adrien Pellissier, Daniel Berthy et Dominique Barral • (photo Yannick Pons)

Le Vigan et son abattoir. Repris en 2018 sous forme de coopérative, l'abattoir du Vigan est tenu par des éleveurs qui se transforment en tâcherons le temps de l'abattage, une fois par semaine, et de la découpe un autre jour. Loin des rythmes d'abattage d'Alès, financièrement à l'équilibre, il permet de conserver des élevages paysans autour du Vigan qui pratiquent la vente en circuit court.

tir à l'arc nîmes
Ce vendredi soir, les qualifications battaient leur plein • Corentin Corger

Nîmes, capitale du tir à l'arc. Ça s’est joué à presque rien pour le Gardois Baptiste Addis qui a raté le titre à la dernière flèche. Pourtant, le Manduellois a mené une grande partie de cette finale (2-0, 3-1, 4-2 puis 5-3). Mais Thomas Chirault est allé chercher une victoire qui paraissait bien compromise. C’est à la flèche décisive (dite flèche de barrage) que la décision s’est faite.

Anthony Maurin

Gard

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio