Publié il y a 1 mois - Mise à jour le 20.06.2024 - Anthony Maurin - 3 min  - vu 162 fois

NÎMES 118 Gardois récompensés pour leur mémoire

Concours national de la résistance et de la déportation (Photo Anthony Maurin)

L'assemblée sans les lycéens (Photo Anthony Maurin)

Le Concours national de la résistance et de la déportation a remis ses décorations à 118 élèves lauréats gardois.

Concours national de la résistance et de la déportation (Photo Anthony Maurin)
L'assemblée sans les lycéens (Photo Anthony Maurin)

Le concours national de la Résistance et de la Déportation (CNRD) est ouvert aux collégiens de troisième et aux lycéens en France et dans les établissements scolaires français à l'étranger.

Il perpétue chez les élèves la mémoire de la Résistance et de la Déportation pour leur permettre de s'en inspirer et d'en tirer des leçons civiques dans leur vie d'aujourd'hui. Cette année, le thème a été « Résister à la déportation en France et en Europe ». Les élèves ont pu concourir en s'engageant de façon individuelle ou collective. Leur travail a été évalué à l'échelon académique puis national et valorisé au niveau départemental.

Concours national de la résistance et de la déportation (Photo Anthony Maurin)
Le magnifique jardin de l'hôtel Mouret (Photo Anthony Maurin)

Institué en 1961 par Lucien Paye, ministre de l’Éducation nationale, à la suite d'initiatives d'associations d'anciens résistants et déportés, le Concours national de la résistance et de la déportation (CNRD) est un concours scolaire destiné à susciter une réflexion civique chez les élèves en s'appuyant sur l'enseignement de l'histoire de la résistance et de la déportation.

Concours national de la résistance et de la déportation (Photo Anthony Maurin)
L'assemblée sans les lycéens (Photo Anthony Maurin)

Vecteur essentiel de transmission de la mémoire, ce concours offre aux élèves l'opportunité d'approfondir leurs connaissances sur des aspects fondamentaux de l'histoire de la Seconde guerre mondiale.

Collèges, le premier prix individuel est allé à Sévane Hanin du collège Les Oliviers à Nîmes. « Toutes les formes de résistance à la déportation entre 1939 et 1945 étaient de protéger et de sauver de nombreuses personnes, ou dans le cas contraire d'informer la population pour que chaque victime ne soit pas oubliée, que la vérité soit révélée pour permettre de préserver et honorer leur mémoire. »

Concours national de la résistance et de la déportation (Photo Anthony Maurin)
Bien cachés... Quelques lauréats (Photo Anthony Maurin)

Le premier prix collectif est attribué à trois élèves du collège « Les Oliviers » à Nîmes. « Sévane, Capucine et Lily ont imaginé un jeu de plateau qui nous permet d'approfondir le thème « Résister à la déportation en France et en Europe » en découvrant le parcours de résistants qui se sont opposés à la déportation. »

Concours national de la résistance et de la déportation (Photo Anthony Maurin)
Vincent Bouget, conseiller départemental, a pris la parole (Photo Anthony Maurin)

Le premier prix individuel des lycéens va à Paris Mouraret du lycée « Jean Vilar » à Villeneuve-Les-Avignon. « Ainsi ont résisté certaines femmes et certains hommes face aux déportations : que ce soit en aidant ceux qui risquent la déportation en les cachant, en les nourrissant, mais aussi en sauvant in extremis ceux qui sont en route vers les camps par des actions individuelles et collectives ou bien résister dans le camp avec un contact avec l'extérieur, (...) ou coupé du monde en autonomie dans leur camp. Bien que nombreuses ces formes de résistance n'ont pas pu sauver l'ensemble des déportés. Mais elles ont permis d'en sauver un maximum mais également de sauver l'honneur perdu après la défaite et la collaboration. »

Concours national de la résistance et de la déportation (Photo Anthony Maurin)
(Photo Anthony Maurin)

Le premier prix collectif est quant à lui allé à 25 élèves de la classe de Terminale de HGGSP 2 de Madame Arcin du lycée « Alfonse Daudet » à Nîmes. « A partir de l'expérience d'une famille juive victime de rafle en 1943, les élèves de Terminale HGGSP 2 ont réalisé le premier exemplaire de l'hebdomadaire le « Petit 1 » Par des moyens d'expression divers, des rubriques variées, des regards différents, ils nous présentent les différentes stratégies permettant de résister à la déportation. »

Le thème pour la session 2024-2025 sera « Libérer et refonder la France (1943-1945) » !

Concours national de la résistance et de la déportation (Photo Anthony Maurin)
Quelques cadeaux qui ont du sens (Photo Anthony Maurin)

Anthony Maurin

Gard

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio