Publié il y a 1 an - Mise à jour le 13.02.2023 - Anthony Maurin - 2 min  - vu 492 fois

NÎMES Conseil municipal : changement de gestion du côté de l’aérodrome de Courbessac

L'aérodrome de Nîmes Courbessac (Photo Archives Anthony Maurin).

Projet de concession de service public relative à l'exploitation de l'aérodrome de Nîmes-Courbessac. La SPL Agate débarque.

Depuis le 1er juillet 2019, l’aérodrome de Nîmes-Courbessac a été rétrocédé à la Ville conformément à la fin des baux emphytéotiques (y compris celui de 1937) suite à accord de résiliation anticipée avec l’État pour un transfert global du site.

Le 25 février 2020, la Ville et l’Association de développement de l’aérodrome de Nîmes-Courbessac (ADANC) ont conclu une convention de partenariat relative aux tâches et actions de sécurité aérienne ; la gestion hors périmètre aérien restant à la charge de la Ville.

La commune de Nîmes s’est ainsi engagée dès le transfert de propriété dans une réflexion relative aux possibilités de valorisation de cet équipement stratégique du territoire communal.

L'aérodrome de Nîmes Courbessac (Photo Archives Anthony Maurin).

La collectivité s'est donc réinterrogée sur le mode de gestion, en raison des missions à assurer et des moyens nécessaires tant humains que financiers. Elle a souhaité conclure une délégation de service public (DSP) sous la forme d’une concession pour gérer à la fois l’exploitation, l’entretien, l’animation et le développement de l’aérodrome de Nîmes-Courbessac.

Compte tenu de l’existence de la société publique locale d'aménagement et gestion pour l’avenir du territoire (SPL Agate), créée en 2012 pour gérer des opérations d’aménagement et des activités d’intérêt général, il est apparu opportun à la Ville de lui confier la gestion de l’aérodrome de Nîmes-Courbessac.

L'aérodrome de Nîmes Courbessac (Photo Archives Anthony Maurin).

De ce fait, la SPL AGATE gèrera pour une durée de 15 ans, soit du 1er mars 2023 et jusqu’au 28 février 2038, l’exploitation, l’entretien, l’animation et le développement de ce site. Ainsi et au-delà de l’exploitation, l’entretien, l’animation et le développement de l’aérodrome de Nîmes-Courbessac dans sa configuration actuelle. Elle pourra engager les restructurations, la reconstruction, voire la construction d’équipements nécessaire au développement de cet aérodrome.

L'aérodrome de Nîmes Courbessac (Photo Archives Anthony Maurin).

Pierre-Édouard Detrez, de la liste d’opposition à Gauche, se demande si cette question est une annonce a posteriori du nouveau patron de la SPL Agate sur le secteur. Richard Flandin lui répond : "En effet, nous avons trouvé un directeur à Gap. La SPL aura la gestion de l’aérodrome si nous votons ensemble ce matin. Nous avons l’expérience de la bonne gestion, comme Aquatropic. Ces associations qui gèrent en Loi 1901 étaient un peu obsolètes. La gestion sera plus claire, plus saine. Nous sommes allés voir d’autres aérodromes comme celui de Gap. C’est une promesse d’embauche. Nous attendions le conseil pour lui faire signer son contrat." Le maire, Jean-Paul Fournier, poursuit : "Il y avait des gabegies sur cet aérodrome !" Le groupe de Gauche s’est abstenu.

Anthony Maurin

Nîmes

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio