Publié il y a 9 mois - Mise à jour le 13.10.2023 - AS - 3 min  - vu 1907 fois

ARRAS Attaque au couteau dans un lycée : les réactions politiques gardoises

FRANCE CRIME SCHOOL
Photo MaxPPP

Un enseignant a été tué et plusieurs personnes blessées vendredi, lors d’une attaque au couteau dans un lycée d’Arras (62). Voici les réactions politiques dans le Gard.

Un enseignant a été tué et plusieurs personnes blessées vendredi, lors d’une attaque au couteau dans un lycée d’Arras (62). Le parquet national antiterroriste a annoncé, dans un communiqué, se saisir et avoir ouvert une enquête des chefs d’assassinat en relation avec une entreprise terroriste, de tentative d’assassinat en relation avec une entreprise terroriste et d’association de malfaiteurs terroriste en vue de préparer des crimes d’atteinte aux personnes.

Les réactions politiques dans le Gard : 

Jean-Paul Fournier, maire de Nîmes : "Je condamne avec la plus grande fermeté l'assassinat du professeur de français dans un lycée à Arras. Cet acte lâche représente non seulement une atteinte à la vie d'un individu, mais aussi une attaque directe contre les piliers fondamentaux de notre République. Je tiens à exprimer mes plus sincères condoléances aux proches de ce professeur, et j'ai une pensée profonde pour les blessés. Face à une telle tragédie, nous trouverons la force de nous soutenir mutuellement et de continuer à défendre nos valeurs républicaines."

Denis Bouad, sénateur du Gard : "L'horreur nous frappe en apprenant le meurtre d'un enseignant. Un drame qui touche encore une fois la communauté éducative 3 ans après l’assassinat de Samuel Paty. Mes pensées vont bien évidemment aux familles et l’ensemble des équipes d’enseignants et des lycéens. Face au terrorisme, nous devons faire bloc."

Laurent Burgoa, sénateur du Gard : "Une fois de plus, de trop, une attaque terroriste meurtrie notre République et notre Éducation Nationale avec l’assassinat lache et ignoble d’un enseignant, trois ans à quelques jours de Samuel Paty. Mes pensées et mes condoléances vont à sa famille et ses collègues de travail sans oublier les élèves de ce lycée d’Arras. L’Etat doit être intraitable avec ces barbares et je demande au Gouvernement de prendre les mesures nécessaires pour mieux protéger encore nos concitoyens face aux attaques de ces terroristes radicaux islamistes."

Pierre Meurin, député RN du Gard : "Je n'ai plus les mots. Je ne supporte plus l'idée d'attendre 2027. Que Monsieur Macron confie immédiatement le pouvoir à Marine Le Pen pour déclarer la guerre à l'islamisme et à la délinquance. J'en ai marre, marre ! Je ne supporte plus ni le laxisme macroniste, ni la complaisance islamiste de la gauche. Un enseignant a été assassiné par un fanatique islamiste ! Combien de fois devrons nous prononcer cette terrible phrase avant que les solutions fermes du RN sur l'immigration soient véritablement mises en place ? Mes prières se dirigent vers le défunt, les blessés et les proches des victimes."

Yoann Gillet, député du Gard : "L’islamisme a encore frappé. Un enseignant a été tué, encore. Je présente mes condoléances à sa famille, à ses proches et à la communauté éducative. Le terroriste était un fiché S étranger. Sa famille aurait dû être expulsée en 2014. Comme depuis bien longtemps, nous demandons, avec Marine Le Pen et Jordan Bardella, que tout soit enfin mis en œuvre pour éradiquer l’islamisme, ses soldats et ses relais. Le ministre de l’Intérieur porte la responsabilité des nombreuses failles de la chaîne de responsabilités. Il doit démissionner."

Vincent Bouget, secrétaire départemental du PCF : "Les nouvelles en provenance d’Arras font état d’une situation d’horreur, avec un enseignant assassiné et deux blessés graves. L’émotion est immense, après cet attentat, qui vient frapper une nouvelle fois notre pays, et en particulier l’Education nationale. En ces instants, nous adressons tout notre soutien aux enseignants et aux personnels du lycée d’Arras, aux familles des victimes, aux élèves du lycée Gambetta. Face au terrorisme, nous nous devons d’être solidaires et unis."

Pierre Jaumain, premier fédéral du PS dans le Gard : "Le Parti socialiste exprime son effroi à la suite de l’attaque au couteau qui s’est déroulée ce 13 octobre à la cité scolaire Gambetta-Carnot à Arras et qui a fait un mort et deux blessés. Le parti apporte son plein soutien à la famille de Dominique Bernard, le professeur décédé, à celle des blessés, ainsi qu’à l’ensemble des élèves et du personnel du lycée. Trois ans après l’assassinat de Samuel Paty, le Parti socialiste réaffirme son total soutien à l’ensemble de la communauté éducative qui est à nouveau prise pour cible dans l’exercice de ses fonctions pourtant indispensables à notre République et notre vivre ensemble. Dans cette période de forte tension, le Parti socialiste appelle les Françaises et les Français à faire preuve de la plus grande vigilance et l’ensemble des pouvoirs publics à prendre des mesures de protection rapides pour l’ensemble des lieux sensibles dont les écoles et les lieux de cultes."

Julien Sanchez, maire RN de Beaucaire"L’école était autrefois un sanctuaire. Un enseignant vient à nouveau d’être tué par un islamiste dans un lycée d’Arras. Un fiché S dont la famille aurait dû être expulsée en 2014. Condoléances et drapeaux en berne. Hélas, rien ne change. Quand l’Etat cessera-t-il d’être faible ?"

AS

Politique

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio