Publié il y a 1 an - Mise à jour le 28.01.2023 - Corentin Migoule - 3 min  - vu 1373 fois

GÉNÉRARGUES Le binôme Bénézet-Boyer "n'arrive pas à comprendre les élus qui s'opposent au contournement de Saint-Christol"

Léa Boyer

Léa Boyer et Jean-Charles Bénézet ont également projeté un Powerpoint retraçant l'ensemble de leurs actions de terrain depuis l'élection. (photo Corentin Migoule)

Ce samedi 28 janvier en fin de matinée, les deux conseillers départementaux du canton d'Alès 1 prononçaient de manière physique leurs premiers vœux à la population depuis leur élection en juin 2021. Léa Boyer et Jean-Charles Bénézet ont profité de leur discours commun pour rappeler leur attachement aux "traditions" et leur volonté de voir aboutir le projet de contournement de Saint-Christol-lez-Alès. 

Élu fin juin 2021 à la surprise générale, le binôme centre-droit formé par Jean-Charles Bénézet et Léa Boyer n'avait encore jamais eu l'occasion d'adresser ses vœux à la population du canton d'Alès 1. C'est désormais chose faite depuis quelques heures après une cérémonie organisée ce samedi en fin de matinée au foyer de Générargues.

Léa Boyer
Léa Boyer et Jean-Charles Bénézet ont également projeté un Powerpoint retraçant l'ensemble de leurs actions de terrain depuis l'élection. (photo Corentin Migoule)

En qualité de maire de la commune hôte, Thierry Jacot a assuré l’accueil républicain. Dans une salle que Jean-Charles Bénézet a trouvé "bien garnie", notamment composée de représentants des 8 communes du canton (Générargues donc, Anduze, Bagard, Boisset-et-Gaujac, Ribaute-les-Tavernes, Saint-Jean-du-Pin, Saint-Christol-lez-Alès et Alès) et du président d'Alès Agglomération Christophe Rivenq, le premier cité a très vite cédé la parole à "la plus sérieuse" Léa Boyer, laquelle s'est chargée de lire un discours qui se voulait "commun".

À entendre la jeune conseillère départementale, les "grands projets structurants" sont la "priorité" du tandem qui, "dès le lendemain" de son élection, a pris contact avec la présidente du département Françoise Laurent-Perrigot et le président du SDIS Alexandre Pissas pour "faire avancer le projet de construction d'une caserne de pompiers à Bagard". Si ce qui allait suivre était déjà de notoriété publique, Léa Boyer a rappelé que le duo "soutient le projet de contournement de Saint-Christol-lez-Alès" qui concerne directement Jean-Charles Bénézet, maire de ladite commune. 

boyer benezet
Le binôme Boyer-Bénézet, élu au conseil départemental en juin 2021. (photo Corentin Migoule)

"L'arrivée de nouveaux habitants sur l'agglomération et les problèmes croissants liés à la pollution automobile ne nous laissent pas le choix", affirment les conseillers départementaux, qui insistent sur la nécessité de "créer cette déviation afin de désembouteiller le centre de Saint-Christol". Léa Boyer est même allée plus loin : "Je n'arrive pas à comprendre certains élus qui ne comprennent pas l'enjeu et s'y opposent de manière purement idéologique et politique avec des associations dans un but électoraliste afin de sauver, déjà, ce qui reste de perspective d'un second mandat à l'Assemblée nationale."

Une pique à peine voilée à l'actuel député Nupes de la 5e circonscription Michel Sala qui, en décembre dernier, s'est forgé une opinion après avoir écouté les doléances du comité opposé à la déviation et échangé avec l'édile saint-christolen en mairie (relire ici). Face à une assistance acquise à sa cause, l'élue alésienne n'a pas manqué l'occasion d'asseoir son engagement relatif à divers sujets qui font ou ont fait il y a peu l'actualité.

foyer
La cérémonie des voeux s'est tenue au foyer de Générargues. (photo C.M)

La jeune conseillère départementale a par exemple renouvelé son soutien à "ses amis chasseurs" qui œuvrent à "la préservation de notre environnement sur le canton face aux désagréments causés par la prolifération des sangliers". Profitant d'une passerelle "évidente" avec le tourisme durable, celle qui dit avoir "la chance" de siéger à Gard Tourisme a indiqué sa volonté de favoriser la création d'une nouvelle base d'accueil sur "notre territoire qui dispose de tous les atouts pour attirer encore plus de visiteurs".

Un dernier soutien verbal a été adressé à la tauromachie, bien qu'elle ne soit "pas aussi visible sur le canton qu'au sud du département", car celle-ci est une "tradition" qui, comme "la bouvine", constitue à elle seule tout un pan de l'économie locale. Peu avant de laisser la conclusion à Jean-Charles Bénézet, Léa Boyer a dit son intérêt relatif au projet de voie verte d'Anduze qui sera "certainement livrée d'ici quelques mois""On est et on sera toujours à vos côtés", a martelé le maire de Saint-Christol-lez-Alès. Après quoi, le dernier nommé s'est félicité de la réjouissante perspective du passage sur le canton de l’Étoile de Bessèges "à trois reprises" dans quelques jours. 

Corentin Migoule

Politique

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio