Publié il y a 26 jours - Mise à jour le 25.06.2024 - M.M. - 2 min  - vu 900 fois

LÉGISLATIVES Sécurité, prévention... Christian Baume table sur son "expérience" pour convaincre sur la 3e circonscription

christian baume

Christian Baume, actuel adjoint à la Tranquillité publique à Bagnols-sur-Cèze, est candidat Horizons sur la 3e circonscription du Gard.

- photo Marie Meunier

Sur la 3e circonscription du Gard, Christian Baume se présente avec l'étiquette "Horizons", le parti d'Édouard Philippe. Le candidat est aussi adjoint à la Tranquillité publique à la mairie de Bagnols-sur-Cèze. Il rappelle son engagement et les actions menées pour la sécurité. 

Christian Baume est persuadé que son mandat pourra servir s'il est élu député : "mon expérience me permettra de proposer des solutions concrètes et crédibles en matière de sécurité et de prévention. Il est nécessaire de repenser le fonctionnement et les missions de terrain des structures de prévention et d’accompagnement social pour qu'elles soient plus efficaces", revendique-t-il.

Sur le sujet de la sécurité comme dans la campagne en général, le candidat pense incarner une alternative modérée : "L'extrême droite exploite la sécurité et l'immigration à des fins électorales sans offrir de vraies solutions, tandis que l'extrême gauche évite ces sujets. Entre ces deux démagogies, je propose des mesures pragmatiques, alliant prévention renforcée et répression adaptée." Et d'ajouter : "Je dénonce l'inaction de l'ex-députée Pascale Bordes, qui en deux ans n'a porté aucune proposition de loi contre le trafic de stupéfiants ou les rodéos urbains."

"Plusieurs points de deal démantelés" à Bagnols

Sous sa casquette d'adjoint à la Tranquillité publique depuis 2020 à la mairie de Bagnols-sur-Cèze, Christian Baume assure qu'il a "agi dans la limite des moyens d'action du maire que la loi autorise pour combattre le trafic de stupéfiants". Il rappelle avoir mené plusieurs actions en coopération avec le préfet, la procureure de la République via le dispositif des GLTD (Groupes locaux de traitement de la délinquance) : "Nous avons démantelé plusieurs points de deal, dont celui de la tour des Nuages. Nous ciblons maintenant le point de deal de la Citadelle avec des actions déterminées, comme la destruction du centre Fleming ou encore la verbalisation accrue des consommateurs par la lecture des plaques d'immatriculation et leur convocation au commissariat grâce aux caméras de vidéoprotection."

Le candidat estime que "ce n'est pas en désarmant nos policiers que nous dissuaderons les dealers. Nous devons les équiper et les soutenir pleinement." Il avance aussi plusieurs chiffres : "Depuis le début de l'année, 32 personnes ont été interpellées, dont 22 écrouées." En conclusion de son communiqué, il écrit : "La tranquillité publique des habitants de la circonscription mérite d'être portée au niveau national par un député de tous les combats, qui ne s'efface pas."

M.M.

Politique

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio