Publié il y a 24 jours - Mise à jour le 19.06.2024 - Jade Noguera - 1 min  - vu 442 fois

QUISSAC La clinique exige que les engagements pris soient tenus

Les salariés de la clinique de Quissac se mobilsent.

- Salariés de la clinique de Quissac

Les salariés de la clinique de Quissac se mobilisent pour une meilleure rémunération.

Le mardi 18 juin, l’ensemble du personnels de la clinique de Quissac a pris la décision d’arrêter de travailler en raison de l’appel national des syndicats CFDT et UNSA. Cet appel concerne la signature de l’accord de l’AVENANT 33, classification des salaires des salariés de la santé privée en septembre 2023 qui n'est toujours pas appliqué à ce jour.

Salariés de la clinique de Quissac

Les salariés se sentent laissés pour compte à cause de la disparition de l’argent pourtant initialement prévu pour financer l’accord. Leurs requêtes sont à l’heure actuelle, très explicite : ils exigent que "les engagements pris soient tenus".

Les salariés demandent le respect des engagements pris par leurs employeurs et le gouvernement. • Salariés de la clinique de Quissac

Ils demandent "la sécurisation des primes de SEGUR (primes accordées depuis l’épidémie de COVID mais qui ne sont pas incluses dans les salaires), la valorisation systémique de l’ancienneté dans l’entreprise et dans l’activité ainsi que la disparition des grilles intra SMIC qui permettent que beaucoup de soignants aujourd’hui ne touchent même pas le SMIC horaire dans leurs salaires de base". L’appel de la grève est illimité et concerne tous les établissements de santé privés en France.

Jade Noguera

Santé

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio