Sports Gard
Publié il y a 18 jours - Mise à jour le 07.09.2023 - Marie Meunier - 4 min  - vu 206 fois

BAGNOLS/CÈZE Un bel engouement pour le rugby, quelque peu terni par l'état de la pelouse

rugby bagnols rcbm

Les jeunes du RCBM en train de s'entraîner au stade Saint-Exupéry. 

- photo Marie Meunier

La France accueille la Coupe du Monde de rugby cette année. La compétition s'apprête à démarrer et le RCBM (Rugby club Bagnols Marcoule) note déjà un certain engouement. Le club espère que l'état calamiteux de la pelouse ne douche pas cet élan. 

On dirait plus de la paille qu'une pelouse. Le terrain de rugby a particulièrement pâti des effets de la chaleur cette année. En raison des restrictions, l'arrosage a été limité cet été. "Il y a aussi eu des problèmes de canalisation avec les travaux en face. Il n'y avait plus d'arrosage automatique en début d'été", assure-t-on au RCBM (Rugby club Bagnols Marcoule). Il faut aussi rappeler que ce sont près de 1 000 personnes qui utilisent le terrain chaque semaine entre le rugby, la marche nordique et les élèves des établissements alentours.

Résultat : il y a de très fortes chances pour que les arbitres et le comité refusent que le premier match à domicile contre Mendes ait lieu à Bagnols le 24 septembre. C'est la première année que le club se trouverait confronté à cette situation. Le staff est en train de demander à d'autres clubs pas trop éloignés s'ils pourraient exceptionnellement accueillir la rencontre. Pas facile vu que le stade de Bagnols est le seul à être homologué dans le Gard rhodanien. Et si une solution de repli est trouvée, cela fera tout de même un manque à gagner pour le club bagnolais qui ne pourra pas tenir sa buvette. 

Un réensemencement du terrain prévu en novembre

Malgré cette problématique de pelouse, les entraînements ont repris sur l'herbe jaunie de Saint-Exupéry. "On évite le contact, les placages. Les joueurs viennent avec des baskets, c'est trop dur pour les crampons", indique Milo Harel, le directeur sportif du RCBM.

En novembre, si les conditions météorologiques le permettent, la mairie a prévu de réensemencer le terrain pour lui redonner meilleure allure au printemps. Mais il ne faudra pas aller dessus en novembre et décembre si on veut que l'herbe repousse. Là encore, le RCBM va devoir délocaliser deux rencontres qui devaient se dérouler à domicile. "On va entamer une réflexion sur le sujet de la pelouse, comme à Léo-Lagrange. Des sécheresses comme cela vont encore arriver", pronostique le premier adjoint bagnolais, Maxime Couston. 

Le problème inquiète au club qui craint que cela perturbe la saison. D'autant que l'Ovalie devrait connaître un bel engouement en cette rentrée marquée par la Coupe du Monde, organisée en France. "Chez les "babys", on est passé de 6 à 16 essais cette année. Cela ne veut pas dire qu'ils prendront tous une licence mais la Coupe du Monde n'a pas encore commencé et cela s'annonce pas mal", se réjouit Milo Harel. 

Un club investi à travers son école de rugby et dans l'animation de la ville

Il y a aussi un engouement côté scolaires. Le club a été sollicité par plusieurs écoles maternelles et primaires du Gard rhodanien pour organiser des initiations. Dans les classes, se trouvent peut-être de futurs licenciés. Depuis l'année dernière, la Ligue régionale prépare les clubs à cet effet d'attraction en vue de la Coupe du Monde. Cet emballement pourrait encore plus se faire sentir si la France réalisait un beau parcours dans la compétition. Alors il faut que les clubs aient suffisamment d'éducateurs. 

Au RCBM, il y en a au moins un par catégorie et plusieurs sont en train de se diplômer. Hormis 3 BPJEPS, tous sont bénévoles. L'an passé, l'école de rugby comptait 115 jeunes âgés de 3 à 14 ans (15 ans pour les filles). Le club a pour objectif de recréer une équipe cadet la saison prochaine et vise la 2e étoile de la labellisation FFR. Le club va aussi continuer sa section rugby toucher à 5, qui a ouvert l'an passé. 

Le RCBM propose également des stages pendant les vacances, des sorties, participe aux festivités. Cette année encore, il organise sa bodega au square des Marronniers le vendredi 8 et le samedi 9 septembre de 19h à 1h du matin. Le match d'ouverture de la Coupe du Monde France-Nouvelle-Zélande y sera diffusé sur écran géant dès 21h15 le vendredi et des animations seront proposées toute la journée le samedi. Les projets et le dynamisme ne manquent pas. Le club pourra prochainement profiter d'une maison des sports qui sera construite dans le prolongement de la tribune. Les travaux devraient débuter fin septembre. Tout est au vert donc, sauf la pelouse...

Les entraînements

Les entraînements se tiennent tous au stade Saint-Exupéry (avenue du Commando Vigan-Braquet). Pour les M6 et les "babys" c'est de 10h à midi le samedi; pour les M8 de 10h à midi le samedi; pour les M10 de 15h30 à 17 le mercredi et de 10h à midi le samedi; pour les M12 de 15h à 17h le mercredi et de 10h à midi le samedi; pour les M14 de 17h à 19h le mercredi et de 17h à 19h le vendredi; pour les seniors de 19h30 à 21h le mercredi et le vendredi; pour la section toucher de 18h à 19h30 le mercredi et le vendredi. Il est possible de contacter le club sur les réseaux sociaux ou par mail ou sur son site Internet. Il est également possible de se rendre à l'un des entraînements 10 minutes à l'avance avec des baskets. Trois essais sont proposés avant inscription. 

Marie Meunier

Sports Gard

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio