Publié il y a 1 an - Mise à jour le 06.02.2023  - 4 min  - vu 2214 fois

LA MINUTE SPORT L'actualité sportive de ce lundi 6 février

Nîmes Niort 3-2 N'Guessan photo Anthony Maurin
Jean N’Guessan est désormais sous la menace d’un troisième avertissement - Photo : Anthony Maurin

Comme chaque jour du lundi au vendredi, découvrez l’essentiel de l'actualité sportive gardoise en quelques infos.

Nîmes Olympique 

Pas de Croco suspendu à Rodez. Avec seulement un joueur averti face à Annecy et Grenoble, et aucun face à Niort, les Nîmois ont bien resserré la vis au niveau de la discipline. Résultat, le NO n’a eu qu’un suspendu lors des sept derniers matches (Fomba contre Niort) alors qu’il y en avait eu six en cinq rencontres avant la trêve de la Coupe du monde (Fomba, Vargas, N’Guessan, Tchokounté, Dijga et Delpech). Il n'y aura pas de Crocodile suspendu à Rodez, pour le compte de la 23e journée de Ligue 2, ce samedi à 19 heures. Cependant, Moussa Koné (à Grenoble en Coupe de France et Guingamp 21e journée) et Jean N’Guessan (Guingamp, 16e journée et Grenoble, 22e journée) sont toujours sous la menace d’un troisième avertissement. Depuis le début de la saison, onze nîmois ont été sanctionnés d’une suspension.

Ben Amar à Lyon. L’ancien nîmois (2017-21) a peut-être enfin trouvé le club qui lui fallait. L’attaquant, qui n’est jamais arrivé à se faire une place dans l’équipe première de Nîmes Olympique (seulement 215 minutes en huit apparitions) avait quitté le Gard en 2021. Il avait alors tenté l’aventure à l’étranger avec un passage en Irlande à Dundalk (de juin 2021 à janvier 2022) et au Luxembourg à l’US Mondorf (juin 2022 à janvier 2023) sans succès. L’avant-centre vient de réorienter sa carrière en revenant en France et il vient de s’engager avec Lyon-La Duchère, qui évolue dans la poule de l’OAC en N2. Sami Ben Amar n’a pas tardé à s’illustrer puisque pour sa première apparition dans son nouveau club, il a participé à la victoire de La Duchère 3-0 sur le terrain de la réserve de l’Olympique Lyonnais. Mieux encore, entré en jeu à la 61e minute, il a marqué son premier but à la 66e.

USAM

gallego usam
Benjamin Gallego prolonge aussi d'un an • Yannick Pons

Gallego prolonge. Une semaine après le capitaine Julien Rebichon, c'est au tour de son compère Benjamin Gallego de prolonger finalement d'un an. Le pivot âgé de 34 ans, au club depuis 13 ans, continue donc l'aventure usamiste jusqu'en juin 2024. Malgré des sollicitations d'autres clubs, notamment pour un contrat de deux ans, "Benji" a été convaincu de rester à Nîmes. "Nous avons beaucoup parlé sur tous les sujets d’avenir du club. C’est donc une très bonne chose qu’il souhaite s’inscrire pour la suite dans son projet professionnel", a déclaré le président David Tebib. Comme pour Rebichon, Gallego s'est vu proposer une mission de reconversion au sein du club après la fin de sa carrière de joueur.

RCN 

Nouvelle défaite à l’extérieur. Décidément, les flamboyants Nîmois du début de la saison ne savent plus voyager. Ce dimanche, le RCN profitait de la trêve du tournoi des VI Nations pour mettre à jour son calendrier. Mais, une nouvelle fois, à l’extérieur, les Gardois ont craqué. Après Marcq-en-Barœul 12-7, Vienne 22-18, La Seynes 16-10, Graulhet 20-16, c’est à Dijon que Nîmes s’est incliné, et encore avec un petit écart 16-10. Pourtant, tout avait bien débuté avec un essai de Barnieras transformé par Chastaing (3-7, 21e). Même si les Bourguignons répliquaient avec un essai non transformé, Chastaing passait une pénalité (8-10, 37e). Devant à la pause, les Nîmois ne marquaient rien dans la seconde période, pendant que Dijon réussissait une pénalité (11-10, 52e) et un essai non transformé (16-10, 63e). Il restait 17 minutes aux Gardois pour réagir, mais ils n’y parvenaient pas et ils subissaient leur sixième défaite de la saison. Au classement de cette poule 1 de la Nationale 2, c’est Bedarrides/Châteauneuf-du-Pape qui est en tête avec 48 points et le RCN est deuxième avec 44 points. Prochain rendez-vous, samedi à 19h30 au stade Nicolas-Kaufmann avec la réception du Stade Métropolitain.

BHNM

Une défaite qui fait mal. C’est peut-être le coup de grâce sur les ambitions bouillarguaises de monter en D1F. Le match de samedi était un véritable tournant de la saison pour les Gardoises qui se déplaçaient à Achenheim-Truchtersheim pour y affronter les deuxièmes du classement. C’est avec une amère défaite 22-20 que BHNM revient d’Alsace. Les Gardoises ont mené de quatre unités dans cette rencontre (4-8, 20e) et elles étaient en tête à la pause (9-11) et même dans les dernières minutes (17-18, 52e). Mais les joueuses de Delphine Cendre ont craqué sur la fin pour s’incliner de deux buts. Rageant, mais surtout préjudiciable au classement car les Bouillarguaises pouvaient revenir à quatre points des Alsaciennes, mais la défaite les repoussent à huit points de la deuxième place synonyme de montée dans l’élite. Le résultat laisse beaucoup de regret à Sylvain Maestrini, le président du club de Bouillargues : « Nous menons presque tout le match et nous fléchissons à la fin. Notre effectif était réduit car nous avions beaucoup de blessées. Cela nous a pénalisé tout comme le fait d’être obligé de se déplacer en minibus. » Mathématiquement tout n’est pas perdu, mais s’il doit y avoir un miracle, il passe impérativement par une victoire du BHNM à Noisy-le-Grand samedi pour le compte de la 14e journée de D2F.

Sports Gard

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio