Actualité générale.Actualités

APPEL À LA VIGILANCE RENFORCÉE LORS DES BRÛLAGE DE VÉGÉTAUX DANS LE GARD

La protection de la forêt dépend de l’attitude responsable de chacun : La préfecture du Gard appelle à la vigilance renforcée lors du brûlage de végétaux

  

Cette semaine, plusieurs communes gardoises ont connu des incendies d’origine accidentelle, criminelle ou d’origine encore indéterminée qui ont ravagé plusieurs dizaines d’hectares de végétation.

 

Les conditions climatiques actuelles en région méditerranée : peu de précipitations, air sec, températures élevées en journée, etc. rendent la végétation particulièrement sensible au départ d’un feu de forêt. Compte tenu de la multiplication des incendies, la préfecture du Gard recommande la plus grande prudence et une vigilance accrue lors des brûlages de végétaux.

 

L’emploi du feu et le débroussaillement obéissent à quelques règles simples.

 

Périodes réglementées pour l’emploi du feu applicables aux propriétaires et ayants droit à l’intérieur et jusqu’à une distance de 200 mètres des bois, forêts, landes, maquis, garrigues, plantations et reboisements :

 

 

 

La protection des forêts ne relève pas seulement de l’action des forestiers et des sapeurs-pompiers, elle dépend avant tout de l’attitude responsable de chaque citoyen.

 

Deux arrêtés préfectoraux fixent les règles de débroussaillement et d’emploi du feu :

 

L’arrêté relatif au débroussaillement réglementaire offre la possibilité à chaque Maire de conduire une étude communale afin d'adapter aux spécificités de son territoire communal les règles en matière de débroussaillement.

L'arrêté relatif à l'emploi du feu insiste sur le fait que le brûlage des végétaux coupés, possible à certaines conditions, est une dérogation au règlement sanitaire départemental qui interdit le brûlage à l'air libre des déchets ménagers dont font partie les déchets verts issus des jardins et des parcs.

 

Cette dérogation est réservée aux seuls propriétaires concernés par le débroussaillement réglementaire afin de leur faciliter le respect de cette obligation, dans la mesure où aucune autre solution pour l'élimination des rémanents de coupe n'est mise à leur disposition par la commune.

 

Tout manquement à la réglementation constitue une infraction ou un délit.

 

 

Dans le Gard, la forêt occupe la moitié du territoire, c’est deux fois plus que la moyenne nationale (26%) et une fois et demie plus importante que la moyenne régionale (34%).

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité